Bonjour !

Au mois de mars, les grandes démos de printemps dans les magasins Creacorner ont eu pour thème le Japon. Des artistes prestigieuses avaient fait le déplacement pour présenter leurs techniques, et les visiteurs ont ainsi pu s'initier à la calligraphie ou l'art si délicat de l'etegami, fabriquer une grue en papier, découvrir les étapes de la réalisation d'un kimono, tester de nouvelles techniques (mokumé gane) pour des bijoux en pâte fimo, déguster les sushis créés sous leurs yeux... De quoi en prendre plein les yeux (et un peu en bouche, forcément), le tout toujours gratuitement ! Pour ma part j'avoue avoir ressenti quelques craintes quand j'ai été sollicitée pour apporter la touche "encres et tampons" à ces journées ; sans compétence particulière sur le Japon, qu'allais-je pouvoir apporter de plus ? La solution tenait dans un livre, offert par mon mari il y a deux ans quand j'avais craqué sur les techniques si particulière du furoshiki : l'art d'emballer à la japonaise, avec du tissu !

Ce qui m'avait séduite dans le furoshiki ? L'aspect pratique, le côté écologique (pas de papiers que l'on déchire et jette), la facilité déconcertante des techniques (c'en est presque honteux pour une démonstratrice !), la petite touche artistique aussi. Pour en savoir plus, je vous renvoie sur le blog de Pascale, LA scrappeuse spécialiste du Japon, et plus spécifiquement ICI et ICI. Les articles sont déjà anciens, et il semble, d'après ce que m'ont confié plusieurs visiteurs, que les mentalités aient évolué concernant les sacs de plastique. Mais l'article reste incontournable pour comprendre ce qu'est un furoshiki. Et pour les doigts impatients d'essayer, un tas de vidéos sont disponibles sur Youtube. Même sans posséder les superbes imprimés que propose l'artisanat japonais, je ne peux que vous encourager à tester : un essuie, une serviette, une nappe, une chemise, n'importe quel bout de tissu, peut se transformer en baluchon tout aussi joli que pratique, c'est magique !

La petite touche asiatique de ma démo étant ainsi assurée, c'est en toute sérénité que j'ai pu pu la compléter avec des techniques plus traditionnelles : d'autres emballages, petites boîtes en papier cette fois (à nouveau le bloc "Quatre Saisons" d'Artemio), et puis des étiquettes où j'ai utilisé cette planche de clears à motifs exclusivement japonais :

 

clear japon

 

Tamponnés sur tissu, embossés dans le détail, coupés, mélangés, colorisés, les motifs ont été exploités au maximum, et j'étais plutôt satisfaite du résultat. Il me restait à transporter le tout au jardin pour une photo printanière : le soleil est là, autant en profiter ! J'ai choisi comme fond un tapis de Chionodoxa luciliae illuminant le sous-bois au bord de la mare, et pour rester dans le thème j'ai ajouté une branche de prunus.

Japon (3)

Du côté droit de l'image, un aperçu des baluchons de tissu -de petite taille forcément, format de la table de démo oblige. À gauche des étiquettes, et entre les deux les boîtes de papier :

Japon (2)

Ces boîtes ont été réalisées avec les gabarits "Artecut" et un cutter à lame pivotante, selon des modèles déjà vus ICI.

Japon (4)

Les papiers sont tirés du bloc "Quatre Saisons", à l'exception du rouge, un motif calligraphié par une des artistes présentes aux démonstrations.

Japon (4)

Les étiquettes, photographiées ici plus en détails, reprennent tous les éléments de la planche avec différentes techniques, comme cette petite kokeshi sur fond aquarellé :

étiquette Japon 01

Pour les lanternes comme pour les hexagones qui suivent, tamponnage sur du carton blanc (pour bien faire ressortir les couleurs) puis collage avec un léger relief :

étiquette Japon 02

J'ai expérimenté ici de l'encrage sur tissus, parfait avec des encres comme la Versafine ou la Versacraft , à gauche sur du lin, à droite sur un voile de coton :

étiquette Japon 03

Les motifs sur l'enveloppe ont été finement embossés à la poudre noire, avec un très grand soin car le moindre grain de poudre "égaré" est très visible en noir sur ce fond rouge !  Pour le réussir sans problème, je vous renvoie à deux articles ICI et ICI. La lune a été réalisée avec un Artecut "cercle" dans un papier texturé, les fleurs perforées dans du papier calque, le vase est le cercle "décapité" du tampon japonais sur la planche de clears.

étiquette Japon 04

Ajoutez encore quelques pliages origami pour des enveloppes toutes simples, des Masking Tapes à volonté (encore des papiers japonais !), quelques tamponnages sur galets, et voilà une ambiance japonisante qui m'a valu cette fois encore de très belles rencontres. Les retours sur cette série de démos ont d'ailleurs été des plus positifs, et encouragent à oser pour la suite d'autres thèmes "insolites", à visiter peut-être d'autres cultures, s'ouvrir à d'autres traditions, s'enrichir de nouveaux échanges ; la créativité est partout, et elle nous inspire !

Bisous pleiiiiiins de soleil !
signature