Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
patascrap
Newsletter
Publicité
patascrap
Archives
17 décembre 2012

Les trucs de l'embossage

Parce que je n'ai pas trouvé le temps d'écrire à chacune, voici les réponses aux questions, fort nombreuses, qui me sont parvenues sur ce fameux petit coussin d'embossage présenté au post précédent ("Propos d'embossage" ICI):

- non, la forme de coussin n'est pas obligatoire, et même sans couture on peut se réaliser une petite bourse, un simple cercle resserré par un lien, qui assurera très bien la fonction d' "épandeur de poussière".
- oui, le talc peut être remplacé par une autre substance : sable, semoule, farine, ou, comme Marie-France, de la fécule. Le principe est d'obtenir une fine poussière invisible à l'oeil mais suffisante pour faire écran entre le papier et les grains indisciplinés de la poudre.
- la matière du tissu ne me paraît pas primordiale : il faut juste un tissage assez serré pour ne pas laisser échapper la matière en trop grosse quantité. Très peu est déjà efficace !
- nos petits trucs "habituels" : tapoter l'excès de poudre ou l'enlever au fin pinceau, restent valables pour la finition mais nous en aurons nettement moins besoin !

Pour un embossage net et rapide, quelques petits conseils encore :

- laisser préchauffer le fer à embosser (ou heat gun -à vitesse 2 pour celles qui ont le choix) au moins trente secondes. Ensuite l'approcher à quelques centimètres du papier. On voit très bien la poudre devenir brillante et prendre son volume. Il suffit alors d'avancer le fer doucement le long du motif et -c'est magique !- on le voit se transformer à mesure !
- tenez le papier à embosser éloigné de la table afin de bien permettre le passage de l'air chaud, soit entre les doigts soit, pour ne pas les brûler, avec une pince à linge en bois. Le plus simple est encore de le poser sur un socle évidé, comme par exemple le centre d'un gros adhésif.
- une fois que le fer est bien chaud la transformation de la poudre se fait très vite : inutile donc de chauffer trop longtemps. C'est une perte de temps, d'énergie, et un risque de déformer le motif si la poudre, trop chaude, se répand et se boursoufle.
- enfin pas d'inquiétude si le papier gondole : c'est presque inévitable. Tout d'abord les dégâts seront fort limités si vous suivez les instructions qui précèdent pour le temps de "cuisson" , et ensuite un petit séjour sous un gros bouquin (ou n'importe quoi de lourd et plat) achèvera de remettre la carte dans le droit chemin. Alors no stress...

On termine, c'est logique, avec une petite illustration de la leçon, "petite" étant un terme bien adapté puisque j'apprécie particulièrement les cartes en mini format cette année :

cartes dentelle rouge

Celles-ci ont été réalisées avec la même planche de clears qui a servi pour la carte "de grand-mère" que vous avez tant appréciée (voir ICI). Poudre à embosser rouge (j'adore !), un bout de ficelle et un petit grelot (Artemio), et le tour est joué ! Pour info (et pour éviter une nouvelle série de questions ;-) les cartes font environ 7,5 cm de large sur 11 de haut.

J'ai pas mal de cartes en rouge qui attendent leur tour de publication sur ce blog, si je veux les montrer avant Noël il ne faudra pas que je traîne... Alors oui, à bientôt !
Bisous grelots,

signature

Un grand merci à CREAPASSION.COM pour la diffusion de ce tutoriel !

creapassions-loisirs-creatifs

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité