patascrap

vendredi 22 juillet 2016

Bricoler à l'ombre

Bonjour des Tropiques ! Ouiiii, depuis une quinzaine de jours l'été réchauffe enfin le ciel de Belgique, et on ne va pas s'en plaindre : le soleil est plus que bienvenu après tant de mois de grisaille !  Nous en avons tous grand besoin, même si, parfois, il faut chercher l'ombre... 

Et pourquoi pas choisir ce moment pour se lancer dans un petit bricolage, une petite "échappée belle" sur les chemins de la créativité ? Rénovations dans la maison, customisation de meuble ou bibelot, décoration nouvelle,... L'été inspire et dispense une généreuse énergie, autant en profiter !

Chez nous, c'est une petite table de salon qui a fait les frais de cet élan créatif. Construite par mon mari dans un bois brut et clair (pour la plupart récupéré), elle attendait sagement "l'idée" qui allait la transformer en objet unique, digne de trôner dans le joli foyer de notre demoiselle. Et cette idée, la voici :

table Eva 1

Dénichées via Pinterest, ces copies en noir et blanc de planches de BD "vintage" allaient être l'élément principal de notre projet. Intrigant ? Peut-être que la photo suivante -les pages telles qu'elles se présentaient vraiment avant utilisation- vous éclairera ?

table Eva 1B

Des images en miroir... Oui, vous l'avez déviné, aujourd'hui il sera question de transfert, pour lequel nous avons testé le "Powerprint" de Powertex !

powerprint

Le mode d'emploi est simple.

- tout d'abord il est indispensable que les images choisies soient imprimées via une imprimante lazer ou une photocopieuse, sur un papier de maximum 80gr. Elles peuvent être en noir et blanc, comme ici, ou en couleurs. Elles doivent être imprimées avec l'effet miroir (à l'envers)
- le support (ici la table) doit être de teinte claire, et bien sec.

- Avec un pinceau plat, appliquer une couche de produit sur le support et sur l'impression à transférer. Attention éviter le Powerprint sur le dos du papier !
- Placer l'image face à imprimer (imbibée de Powerprint) sur le support, et appuyer fortement pour faire adhérer les deux surfaces. Nettoyer le surplus avec une éponge propre et sèche, et poursuivre ainsi pour toute la surface à récouvrir. Voici la table entièrement nappée de feuilles de papier :

table Eva 2

- On peut laisser sécher naturellement, ou bien accélérer le processus avec un sèche-cheveux ou un fer à repasser.
- Une fois l'ensemble bien sec et refroidi, mouiller le dos des photocopies avec une éponge humide. 
- Commencer alors à frotter doucement, du bout des doigts, pour enlever la couche de papier sans endommager la couche imprimée ; "collée" au support, celle-ci va  apparaître progressivement... Après, c'est une question de doigté, et de patience :

table Eva 3

Quand tout le papier est parti, il sera parfois nécessaire de raviver le dessin pâli ou trop estompé en certains endroits. 

table Eva 4

Ici un simple feutre noir a suffi. Terminer par une couche de vernis transparent, qui va rehausser les contrastes et faire disparaître les dernières traces de papier en même temps qu'il protègera le support :

table Eva 5

La transformation est spectaculaire, et rend chaque objet unique. Elle peut bien entendu être pratiquée à plus petite échelle, pour un tableau par exemple (les idées ne manquent pas sur le net) ; je conseillerais d'ailleurs d'essayer d'abord un petit objet, pour se familiariser avec la technique avant d'aborder quelque chose de plus grand... Après, il est possible aussi d'ajouter de la couleur, du volume... Votre créativité sera la seule limite !

Je vous souhaite qu'elle dure tout l'été, et au-delà...
Bisous chaleureux,
signature

Posté par Sabine Patascrap à 15:20 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,


jeudi 7 juillet 2016

Vacances au scrap

Voilà enfin l'été ! Les soirées sont plus longues, les heures plus légères, ailleurs ou chez soi on se laisse aller à cette douceur de vivre pour passer plus de temps à ce qu'on aime : lire, se balader, jardiner, découvrir de nouveaux paysages, profiter un peu plus des enfants, de la famille, des amis, de la nature, ... ou du scrap ! Car tous ces beaux moments méritent de rester dans nos souvenirs, sans compter les innombrables clichés que rapporteront celles et ceux qui ont la chance de voyager : ce serait tellement bien d'en faire un album !

Un peu pour cette raison, et surtout parce que vous me l'avez beaucoup demandé, je me décide enfin à proposer à la vente les tutoriels pour deux minis plébiscités par les lectrices de ce blog. Il y a eu beaucoup d'hésitations avant cette démarche ; jusqu'ici j'ai toujours partagé mon travail à titre gratuit. Mais depuis que le loisir créatif est devenu mon métier je dois considérer autrement ces heures (et elles sont nombreuses !) passées tant à la table de scrap que devant l'écran d'ordinateur, à élaborer des didacticiels de qualité.

Il y aura toujours des tutos gratuits sur ce blog. Il y aura toujours des partages de techniques, d'astuces, de pas-à-pas. Mais désormais il y a aura aussi, de temps en temps, de petites choses à vendre comme ces tutoriels et, peut-être, l'un ou l'autre kit restant après un atelier (un grand tri est prévu cet été...)

Vous trouverez ici des didacticiels très complets, avec plans, schémas, et toutes les photos du projet. Et pour inaugurer cette rubrique j'ai choisi deux modèles bien adaptés aux vacances de par le grand nombre de clichés qu'ils peuvent accueillir. Pour plus de facilité également j'ai mis en place un système de paiement simplifié :

- soit via Paypal, un service de paiement en ligne sécurisé utilisé partout dans le monde depuis plus de 10 ans. Il n'est pas nécessaire d'y avoir un compte, une simple carte de crédit suffit. Aussitôt le paiement effectué une page de téléchargement va s'ouvrir. ATTENTION NE LA FERMEZ PAS : elle contient un dossier qu'il vous faudra enregistrer puis décompresser (clic droit : extraire) pour accéder au pdf acheté. Ainsi, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit vous recevez immédiatement votre tutoriel !
R. Si vous n'arrivez pas à décompresser le dossier, essayez avec Winrar à télécharger ICI)

- soit par virement. Vous m'envoyez un mail ICI en précisant bien LE NOM DU OU DES TUTORIEL(S) CHOISI(S) ET VOTRE ADRESSE MAIL. Par retour du courrier vous recevrez aussitôt les informations pour le virement, et votre tutoriel vous sera envoyé dès réception du paiement.

Et voici les projets sélectionnés :

Album "bleu" :

Album bleu

Album "bleu" : 6 €. À découvrir dans son entièreté ICI
- Acheter via Paypal ICI : aussitôt une page de téléchargement avec le pdf commandé va s'ouvrir. NE LA FERMEZ PAS -voir ci-dessus.
- Acheter par virement ICI : remplir le mail en précisant bien LE NOM DU OU DES TUTORIEL(S) CHOISI(S). Par retour du courrier vous recevrez aussitôt les informations pour le virement, et votre tutoriel vous sera envoyé dès réception du paiement.

Album "marin" :

Album marin

Album "marin" : 6€. À découvrir dans son entièreté ICI.
- Acheter via Paypal ICI aussitôt une page de téléchargement avec le pdf commandé va s'ouvrir. NE LA FERMEZ PAS -voir ci-dessus.
- Acheter par virement ICI : remplir le mail en précisant bien LE NOM DU OU DES TUTORIEL(S) CHOISI(S). Par retour du courrier vous recevrez aussitôt les informations pour le virement, et votre tutoriel vous sera envoyé dès réception du paiement.

C'est une nouvelle activité qui commence pour moi, tout en douceur sûrement puisque la période des vacances d'été marque toujours un recul certain sur le nombre de visites du blog. Mais je suis heureuse et très fière de la tenter (un peu d'auto-satisfaction de temps en temps, ça ne fait pas de mal !) L'avenir nous dira si elle vaut la peine d'être poursuivie...

Profitez bien de l'été enfin installé, de la chaleur, de la lumière...
Bisous "entrepreneurs"
signature

Posté par Sabine Patascrap à 16:30 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags :

mardi 28 juin 2016

Une page à l'eau

"À l'eau"  pour le jeu de mots (j'ai pas résisté !), mais surtout pour le fond aquarellé qui constitue la base de cette page. Car j'ai fini par craquer : l'aquarelle est devenue incontournable en scrapbooking et carterie, et semble tellement facile et abordable... Eh bien oui elle l'est ! Et en plus, c'est gai ! J'avais déjà "patouillé" un peu sur quelques pages ou cartes mais sans réelle conviction, et toujours déçue par le résultat (exemple ICI) avec un fond qui gondolait puisque je n'employais pas de papier adéquat. À présent j'ai compris, et déclare bannis pour cet usage, allez zou, tous les cardstock, Bazzill et compagnie ! Sur le bon support les couleurs s'épanouissent, et  le résultat est magique... Et tout cela (presque) sans rien acheter puisque j'ai testé, avec bonheur, toutes sortes de produits que j'avais déjà pour d'autres usages !

Plongée

Le sketche de cette page est paru dans un magazine "Passion Scrapbooking" (qui ne m'appartenait pas et dont je n'ai pas pensé à noter le numéro...) Il est très simple, tout comme le matériel employé : un tampon (Artemio) embossé à droite de la photo, des brads Artemio à l'exception du rayé (RDG). Artemio à gauche encore, pour l'étiquette coupée et le petit brad étoile, RDG pour la bouteille, tandis que l'étiquette style dymo m'a été envoyée par Pascale (Scrapojapon) dans une Pocket Letter par encore montrée ici oups ! Merci Pascale !

Les détails sont "cliquables" pour une vue en plus grand :

Plongée détails

J'ai tellement apprécié ces "jeux d'eau" qu'un mini est en cours avec les mêmes techniques faciles, la meilleure manière sûrement d'oublier la triste couleur du ciel...
Alors à bientôt,
bisous aquarelle,
signature

Posté par Sabine Patascrap à 12:40 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 21 juin 2016

Vous et votre ScanNCut -part.2

Bonjour !

L'été commence officiellement aujourd'hui, mais sans doute aurait-il besoin d'un nouvel agenda : il a raté le rendez-vous... Puisqu'il n'est pas possible d'envisager des activités au dehors,  autant employer son temps de manière agréable et, pourquoi pas, instructive ! Me revoici donc comme convenu avec la suite de l'article sur les conseils de "bien vivre" avec la ScanNCut. 

Pour commencer, parce que c'est une question qui revient souvent, un petit comparatif des différents modèles disponibles : CM300, CM700, CM900. Les plus anciens (CM600 et CM840) en sont volontairement exclus, car plus guère vendus à l'exception de quelques stocks. Pas de stress néanmoins si, comme moi, vous possédez un de ces anciens modèles : je rappelle que tous les modèles sont capables des mêmes performances (cfr article ICI) à condition d'effectuer les mises à jour (voir ICI). Quant à ceux qui ne l'ont pas encore achetée, ils seront heureux sans doute de découvrir ce tableau :

tableau comparatif

De quoi réfléchir ou rêver, peut-être, en attendant Noël ou l'une ou l'autre occasion...

Retour à la réalité, et un simple geste préventif  pour poursuivre : il concerne la fiche d'alimentation derrière la machine. Vous avez déjà sûrement remarqué qu' il faut une certaine force pour l'entrer ou la retirer. Examinons-la de plus près :

astuce 1

Pas de vis, pas de clip ni aucun système de serrage. Ce qui implique que si, à force de tirer, un fil lâche à l'intérieur de la fiche, celle-ci ne pourra pas être ouverte pour réparation. Et donc qu'il faudra en acheter une nouvelle...
Moralité : on débranche la machine par la prise d'alimentation, et on laisse la petite fiche bien à sa place.

Passons à présent sous la machine pour y découvrir le clapet de nettoyage. Pour l'ouvrir, une simple pression (côté fiche) :

astuce 2A

Dans le fond, à peine visible, une vitre.

astuce 2B

C'est la vitre du scanner. La dépoussiérer de temps à autre  ne fait pas de tort, et surtout ce petit geste peut éviter un tas de tracas (et frais !) en cas de supposée "panne" ! Car outre  les innombrables poussières produites par les fibres de papiers ou textiles,  de minuscules morceaux de papier peuvent se détacher et rester coincés à cet endroit, tout comme le papier collant ou masking tape que l'on utilise parfois pour renforcer l'adhésion du matériau sur le support de coupe. Un seul petit morceau mal placé peut empêcher la reconnaissance du tapis de coupe ! Le message suivant apparaît alors à l'écran : le support n'a pu être reconnu. Son insertion va être annulée. Avant de vous précipiter acheter une nouvelle feuille de transport, commencez par vérifier si un débris, même minuscule, n'entrave pas la lecture des repères optiques du support (les caractères imprimés sur le tour du tapis qui permettent à la machine de le reconnaître, et faire par exemple la distinction entre tapis de scan et tapis de coupe)

astuce 6

Des bords de tapis salis peuvent engendrer les mêmes déboires. À nettoyer régulièrement donc eux aussi, en évitant solvants et alcool qui pourraient les décolorer !

L'information suivante concerne les personnes qui transportent parfois leur ScanNCut. Que ce soit parce qu'on l'a achetée à plusieurs, dans une école, une association, entre amies, peu importe, pour voyager avec votre machine replacez-la de préférence dans sa boîte d'origine, avec les protections autour. Si ce n'est pas possible faites au moins ceci :

astuce 3

Un papier collant pour fixer l'écran. Parce que les vibrations de la route le font tressauter tout au long du chemin, et que les minces fils qui le relient à l'électronique de la machine risquent fort de ne pas résister à pareil traitement ! J'en parle en connaissance de cause : cela m'est arrivé. À force de "trimballer" ma machine de salon en atelier, du coffre de la voiture à la table de formation, en passant par des déplacements en sac de sport, un jour mon écran en a eu assez : en plein milieu d'une démonstration il est devenu tout blanc, refusant obstinément de m'afficher le moindre signe ! Mon merveilleux technicien de mari, encore une fois, a résolu le problème : il lui a suffi de repousser fermement les fils "baladeurs" dans leurs connexions pour que tout rentre dans l'ordre.  En y ajoutant la recommandation ci-dessus pour que cela n'arrive plus. De fait, grâce à cette simple astuce mon écran se porte bien !

Pour finir, je vous propose de découvrir ma petite trousse à accessoires. En effet, seule le modèle CM900 possède le petit espace de rangement où loger les "indispensables" de la machine : stylet pour les  commandes à l'écran, palette pour détacher les motifs du tapis après découpe (tous fournis avec tous les modèles), auxquels j'ajoute une paire de fins ciseaux et mon indispensable clé usb où sont enregistrés mes motifs préférés. Cette trousse a été trouvée dans un magasin en liquidation, au prix dérisoire de 50cts, de quoi oublier en un instant ma bonne intention de la coudre moi-même !

astuce 4A

L'astuce pour garder le petit matériel rangé à portée de main : ranger la trousse sous le capot de la machine, tout simplement !

astuce 4B

 P.S. À défaut de "trousse à un prix imbattable", un étui à lunettes ferait aussi très bien l'affaire !

Il me reste à annoncer une nouvelle  formation machine, le lundi 11 juillet au Creacorner de Namur. Trois heures (il les faut bien !) pour découvrir de A à Z toutes les fonctionnalités de ce formidable outil !  Pour renseignements et inscriptions voir ICI ou ICI.

Je vous retrouve, avec du scrap, quand Monsieur Soleil daignera se montrer et m'aider à photographier une page. Croisons les doigts !
Bonne journée, 

signature

Posté par Sabine Patascrap à 11:05 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 14 juin 2016

Photo volée

On en a marre de ces nuages qui pourrissent depuis des semaines mois notre ciel ! L'été est bientôt là, pourtant, qui pourrait l'imaginer ? On veut du soleil !!! Alors pour compenser (un peu) ce manque de lumière, j'ai sorti pour une page des photos prises il y a quelques années déjà, lors d'une escapade en famille sur l'île de Frioul. Ses paysages tout de roches et d'eau ont su nous charmer par leur grandeur, leur solitude, leur quiétude ; sur ces sols tourmentés les balades ont un petit goût d'aventure !

Au fil de la route notre petit groupe s'est dispersé sur les chemins sinueux, attiré qui par un point de vue à photographier, qui par un lézard ou une plante peu commune à observer, et Philippe (photographe attitré de la Pâte à Scrap !) a saisi au passage un cliché de nos " jolis zamoureux" en flagrant délit de bisou. Une photo comme les aiment les paparazzi... et les mamans-scrappeuses ! Restait à en choisir quelques autres pour restituer l'ambiance si particulière du lieu, et c'est parti pour une page !

Frioul

Malheureusement sa réalisation a été brutalement interrompue pendant plusieurs semaines. Quand je l'ai reprise l'inspiration, lasse d'attendre, s'en était allée... Je ne suis donc pas ravie du résultat final (je le suis plus pour la suivante ;-)

Voici quand même quelques détails qui me plaisent, comme ces jolies découpes envoyées par Emma, et des photos qui se distinguent bien malgré la superposition grâce à un ponçage des bords : 

Frioul 4

Un assemblage de tampons Kesi'art, Artemio, Florilège Design :

Frioul 2

D'autres découpes, à la ScanNCut cette fois :

Frioul 3

Enfin la petite touche "couture" :

Frioul 5

Des souvenirs qui font du bien, rien de tel pour remonter le moral !
Je vous en souhaite tout autant,
bisous de ciel gris, 
signature

Posté par Sabine Patascrap à 14:45 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : ,


mercredi 8 juin 2016

Vous et votre ScanNCut : pour une longue vie ensemble...

 Bonjour !

Article ScanNCut aujourd'hui ! Comme les autres, cette rubrique proposée régulièrement aux utilisateurs -ou futurs utilisateurs- de la ScanNCut a aussi souffert de retard. Je vais tâcher de me rattraper ! Et donc vous propose d'aborder un aspect trop souvent négligé du quotidien avec votre machine : précautions, entretien, solutions,... Vu la longueur de l'article, il sera en deux parties. La première est consacré aux éléments-clés de la machine : tapis et lame.

Commençons par le tapis (=le support de coupe, ou feuille de transport). Le support de coupe est une feuille de plastique épaisse et collante dont la fonction est de déplacer tous les matériaux à couper sous la lame :

tapis

Il a une espérance de vie assez longue avec l'inconvénient que, comme tous les tapis de toutes les machines, il perd très vite son pouvoir collant. Or si le matériau à couper n'adhère pas assez à son support, la lame l'entraînera dans son mouvement lors de la coupe... la cata ! Dans ce cas d'urgence appuyez vite sur le bouton (n°5 ci-dessous) pour interrompre la découpe !

ScanNCut boutons

Pour ne pas en arriver là, il faut garder un support correctement encollé. La solution vient d'une colle en bombe temporaire et repositionnable. Voici celle que j'emploie, il y en a plein d'autres :

colle

Procédure : une fois le tapis propre (remis à neuf avec une lingette sans solvant), le laisser sécher complètement et pulvériser la colle sur la surface, de préférence dans un endroit bien ventilé. Il retrouvera -pour un moment- tout son pouvoir adhérent. 

  • Attention quand le tapis est nouveau ou vient d'être ré-encollé il ne faut pas lui confier un papier fin ou fragile (type papier d'imprimante, claque, papier de soie, etc) ; celui-ci resterait collé au support, le rendant très difficile à nettoyer !
  • Le papier texturé se coupe la face en relief vers le bas et la face lisse vers le haut. 
  • L'adhérence du matériau sur le tapis est plus rapide et facile avec un brayer :

brayer

Pour le reste, les deux seules "bêtises" que l'on peut faire avec son tapis sont :

  • le transpercer. En réglant la lame de coupe à une trop grande profondeur on entame son support. C'est une erreur que nous faisons tous. Elle n'est pas bien grave. Quelque soit la taille de la blessure il suffit de retourner le tapis et de le réparer avec un bon scotch. Et hop c'est reparti !

astuce 5

  • le froisser ou plier. Cela arrive parfois lorsque, au moment de l'insérer dans la machine, on le pousse de manière inégale (plus à gauche ou à droite), entraînant un "bourrage". La feuille de transport est alors éjectée, et si un coin a été trop chiffonné dans l'aventure il se peut qu'elle ne soit plus reconnue par la machine. Le message suivant apparaît alors à l'écran : le support n'a pu être reconnu. Son insertion va être annulée. La solution est de défroisser la feuille au mieux, voire la repasser (protéger avec un papier de cuisson) pour qu'elle redevienne "lisible".

Hormis ce type "d'accident", voici les quelques précautions à respecter pour préserver votre tapis :

  • le garder à l'abri de l'humidité et des rayons U.V.
  • toujours replacer la feuille de protection (transparente) après usage
  • ne pas employer de solvant ou d'alcool pour le nettoyer !
  • ne jamais le plier

 

Examinons à présent le second élément-clé de votre machine : la lame. Coût d'une lame standart : environ 8€. Sauf accident sa durée de vie est trèèèèèès longue mais ce n'est pas une raison pour la malmener !

lame

  • Première règle, que tous les apprentis-couturiers ont entendue mille fois : on ne coupe jamais du papier avec ses ciseaux de couture. Idem pour la lame. Votre machine découpe régulièrement des matières textiles ? Gardez donc une lame réservée à cet usage, elle restera efficace beaucoup plus longtemps !
  • Pour le papier par contre  une lame déjà usagée suffit dans la grande majorité des cas, exception faite pour les découpes très fines, de motifs intriqués ou délicats : celles-là aussi ont besoin d'une lame performante pour un résultat impeccable ! 
  • J'en profite pour évoquer un critère auquel on ne pense pas assez qui est la qualité du papier. Elle est pourtant primordiale. Grammage, trame, composition, relief sont autant de paramètres influant le résultat de la coupe. Pour un motif délicat privilégiez sans hésitations un Bazzill !
  • Une autre bonne habitude : nettoyer régulièrement le porte-lame (à droite sur la photo), avec une petite brosse douce voire simplement en soufflant dedans. S'y accumulent en effet les minuscules fibres et débris des différents matériaux, dont le nombre risque à la longue d'entraver la libre rotation de la lame. À surveiller particulièrement pendant la période des fêtes, à cause des paillettes !

lame chambre

  • la lame en elle-même aussi doit être dépoussiérée de temps en temps. Attention bien que petite elle est très coupante !
  • Enfin n'oubliez pas que, pour les matériaux plus épais (jean épais, feutrine, balsa, cuir ou simili, créamousse ou crépla, plastique épais,...) il faudra employer la lame de coupe profonde, avec le porte-lame adapté (de couleur violette).

lame profonde

La seconde partie de cet article traitera d'autres aspects pratiques de la machine, et des petits gestes à connaître pour optimiser son usage. J'en profite pour rappeler que je propose régulièrement des formations ScanNCut, me contacter pour plus d'infos à ce sujet !

Mon clavier reste branché pour la suite, à bientôt,
signature

Posté par Sabine Patascrap à 13:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 2 juin 2016

Des cartes et des couleurs

Bonjour

Me voici enfin de retour ! Comme ce blog m'a manqué ! Oui, c'est vrai, rédiger des articles de loisirs créatifs n'est pas une priorité de la vie : d'autres choses sont tellement plus importantes ! Ainsi en est-il, je ne vais pas en faire mystère, de celle qui a motivé mon absence : une hospitalisation de papa. Ouf il va mieux à présent, et le quotidien petit à petit reprend son cours habituel. Mais cet éloignement m'a amenée à admettre à quel point je tiens à ce blog, lieu "de futilités et de plaisirs". Même si je me livre peu ici, plus de huit années de bla-blas, de photos, récits et surtout échanges de toutes sortes, ont quand même fini par créer un lien, dont je sous-estime sans doute la force. Ce blog fait désormais partie de moi, il définit une partie de ma vie, et j'espère pour longtemps encore !

Et donc je ne vous ai pas oubliés. Durant de longues heure d'attente ou bien seule au volant, ces dernières semaines je dois avoir écrit une dizaine d'articles... dans ma tête ! Il va falloir à présent les en faire sortir l'un après l'autre, sans bousculade s'il vous plaît :-) Bien entendu je n'ai pas trouvé de temps pour scrapper mais j'ai tout de même pu assumer les absolues priorités : les anniversaires ! Et donc pour un retour en douceur j'ai sélectionné trois cartes à vous présenter, toutes les trois hautes en couleurs pour réveiller un peu ce printemps qui s'obstine à jouer à cache-cache, et toutes les trois avec des techniques différentes, pour varier les plaisirs !

Commençons donc par du clean & simple, juste une superposition de papiers et découpes. Les petits brads boutons sont d'Artemio, le tampon de Flamingo Design Studio, déniché lors du dernier salon "Nuances de Scrap" à Nivelles (voir colonne de gauche pour les prochaines dates). J'ai immédiatement craqué sur son graphisme et son format : il est si rare de trouver des tampons "anniversaire" de petite taille !

carte C&S orange

Vue de plus près :

carte C&S orange détails

Le même tampon est également mis à l'honneur sur la seconde carte, avec d'autres (Artemio) employés partiellement et en couleurs autour d'un mask, simple cercle de papier.

carte mask rond

Encore une vue plongeante :

carte mask rond détail

Enfin la troisième est conçue à base d'encres, avec un même motif répété embossé en blanc auquel sont adjointes quelques techniques de coloriage :

carte eau

Le "Joyeux anniversaire" est une impression (police comic sans MS) : là je choisis le style, je choisis la taille, je choisis la couleur. What else ? Le gros plan révèle aussi un embossage pas du tout "soigné" qui ne me ressemble pas mais volontairement choisi pour mieux s'accorder au projet (pour rappel les conseils et astuces pour un embossage impeccable se trouvent ICI et ICI). J'aime, et j'assume !

carte eau détails

Avec la météo prévue pour ces prochains jours, je devrais sans trop de problème trouver une petite place pour du scrap... Oui, ça aussi ça me manque ! Pour le weekend suivant, avis aux scrappeuses de l'est de la Belgique : un salon entièrement consacré au scrapbooking ouvre sa première édition les 11 et 12 juin ! L'événement se produira à St Nicolas, près de Liège (renseignements sur le blog "À Fleur de Scrap" ICI), et déjà je lui souhaite un tout beau succès !

Belle journée, à bientôt,
signature

Posté par Sabine Patascrap à 13:10 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 12 mai 2016

Pocket Letter

Des événements familiaux me tiennent éloignées du blog, du scrap, du net. Je ne sais pas pour combien de temps. Dans l'incapacité de publier comme prévu les pages et tutoriels annoncés et pour ne pas laisser ce blog à l'abandon, je puise dans les archives pour présenter quelques petites choses "en attente de publication", comme cette Pocket Letter envoyée à Emma pour son anniversaire et arrivée à destination après bien des détours (et beaucoup de stress pour moi !)

PL Emma 2

Emma aime les papillons et les couleurs vives, si bien à leur place sur son île ensoleillée !

PL Emma 1

À l'intérieur des pochettes, un peu de tout : découpes, tampons, étiquettes, décos, même du chocolat belge :

PL Emma 4

 Dies et découpes à la ScanNCut se côtoient en un joyeux mélange !

 PL Emma 5

Au final un projet toujours très agréable à réaliser même si, c'est vrai, il demande pas mal de temps, l'objectif étant toujours que sa destinatrice trouve en le recevant autant de plaisir que j'ai eu à le concevoir !

PL Emma 3

Je croise les doigts pour pouvoir revenir très vite. Bonne fin de semaine à tous, carpe diem,
signature

Posté par Sabine Patascrap à 10:45 - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 5 mai 2016

Fêter Maman en upcycling

Bonjour !

Des cadeaux pour la fête des Mamans à partir de matériaux recyclés, oui quelle bonne idée ! Mais alors que fait ici cette page, page déjà ancienne de surcroît ?

D_lir_a_2

La page a six ans, les photos encore plus ! Si j'ai choisi de ressortir cette "antiquité" aujourd'hui, c'est juste que ma demoiselle y figure portant un gilet de tricot qui a bien vieilli lui aussi...

... puis a retrouvé une seconde jeunesse, le thème de cet article :

coussin tricot

Les manches coupées, le dos à l'arrière, les deux devants... à l'avant (logique !), une couture machine tout autour, des boutons postiches (récupérés eux aussi) cachant des bouts de Velcro pour la fermeture, moins d'une heure suffit pour réaliser ce coussin tout à fait dans l'air du temps ! Et pour quelques euros on trouve dans les friperies des chandails de toutes les couleurs, de quoi couvrir toute une banquette !

Et puisque ça va si vite il reste du temps pour préparer un autre cadeau. Pour une maman fan de déco, une idée à portée de toutes les scrappeuses : les cintres en bois customisés.

cintres 1

Sortez vos encres et vos tampons, et amusez-vous : sur le bois la plupart des encres fonctionnent très bien ! En noir ou en couleurs, et pourquoi pas en profiter pour un petit message d'amour ?

cintres 2

Enfin voici une réalisation qui va demander un peu plus de temps : la transformation d'un vase. Celui que j'ai choisi avait déjà beaucoup vécu et n'était plus trop au goût du jour. Il devait s'adapter ou disparaître ! Comme baguette magique pour sa transformation j'ai choisi de la ficelle (une simple ficelle de cuisine) :

vase ficelle 1

... et du Powertex, un durcisseur pour tissu écologique à base d'eau, que j'ai choisi de couleur ivoire :

Powertex ivoire

Après, c'est une question de patience : le jeu consiste à imbiber la ficelle de produit et l'enrouler autour du vase. Ce solidifiant étant aussi une colle puissante, la ficelle adhère facilement au support quel qu'il soit tant qu'il n'est pas de plastique. À force de tourner on finit par recouvrir entièrement l'objet. J'ai juste complètement raté la photo intermédiaire et voici donc le résultat final, après le dernier tour de ficelle :

vase ficelle 4

Le vase a complètement changé de style, et même pas besoin de vernis !

vase ficelle 3

Je crois que la technique pourrait s'adapter à pas mal d'objets (cache-pot, boîte, cadre,...), d'autant que le produit est diponible en plusieurs couleurs. Et comme il sert aussi à beaucoup d'autres choses vous n'avez pas fini d'en voir sur ce blog !

D'ici là profitons de ce long weekend qui s'annonce plein de soleil et savourons ce printemps enfin arrivé : il ne durera déjà plus longtemps ! Je vous retrouve dans quelques jours avec du scrap. Bisous bricoleurs,
signature

Posté par Sabine Patascrap à 08:38 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 29 avril 2016

Effets d'embossage, le tuto

Chose promise, chose due.

Je voulais, avant la fête des Mères qui a lieu le 8 mai en Belgique, publier un petit tutoriel  expliquant comment employer de simples poudres d'embossage pour la réalisation de bijoux comme ceux-ci :

embossages (5)

Voici une chouette manière d'employer autrement les poudres d'embossage, et transformer le moindre bout de carton en bijou unique. Il devient aussi facile d'apporter à des décorations de cartes, de pages, ou pourquoi pas à de petits objets (cadres, boîtes, coffrets,...) l'aspect précieux d'émaux ou de pâtes de verre.

La base peut être un simple bout de carton mais aussi une plaque de verre ou de métal. Attention : pour un pendentif, ne pas oublier de percer un trou avant de commencer le travail !

Pour le projet que je vous présente aujourd'hui, j'ai fait découper par ma machine ScanNCut toute une série de losanges identiques dans du carton de récupération :

carte emboss 13

La première étape consiste à enduire complètement ces supports d'une encre grasse et bien collante : la Versamark est idéale.

carte emboss 01

Couvrir entièrement la Versamark avec une poudre d'embossage colorée. Pour cette première couche j'ai choisi une teinte cuivrée. On peut choisir les couleurs selon ses goûts mais pour un effet plus précieux et plus authentique au moins une de ces couleurs sera métallique (or, argent, ou comme ici cuivre)  :

carte emboss 02

Reverser dans le pot la poudre excédentaire (il en faut très peu !)

carte emboss 03

Chauffer la poudre avec le pistolet à embosser pour la figer. Si la base est un carton, il faudra la maintenir (par exemple avec un bout de bois ou... un crayon), sans quoi elle s'envole avec l'air chaud !

carte emboss 04

Dès que c'est refroidi (ça va très vite !), enduire une nouvelle couche de Versamark, sur laquelle on verse une seconde couche de poudre, ici de couleur ivoire.

carte emboss 05

Même processus : récupérer la poudre excédentaire, puis chauffer très fort. La seconde couche peut occulter la première si elle est suffisamment épaisse. Cela n'a pas d'importance...

carte emboss 06

... car une troisième couche doit encore être appliquée, toujours selon le même principe : Versamark + poudre + chauffer. Pour cette troisième couche j'ai choisi une poudre transparente -la clear. Elle apportera sa brillance à la réalisation, et me donnera le relief dont j'ai besoin.

carte emboss 07

En effet c'est cette troisième couche qui, en fondant, "remuera" les précédentes et fera se mélanger les grains de poudre. Il faudra chauffer fort et parfois longtemps, orienter le pistolet d'un côté puis de l'autre, pour voir se déplacer la masse de poudre devenue liquide, comme un magma en fusion. C'est assez impressionnant ! 

carte emboss 08

Mais c'est de cette manière que, petit à petit, les couleurs vont se mélanger en coulées, en craquelures, en transparences, pour apporter cet effet "émaux" tellement chic ! C'est aussi à ce moment que, dans cette masse brûlante, on peut si on le désire creuser un motif avec un tampon.

embossages (2)

Pour ce résultat de "relief inversé" on utilise bien sûr un tampon. Mais attention : ce tampon, qu'il soit caoutchouc ou silicone, doit absolument être protégé sans quoi la poudre brûlante le détruira !! La protection, c'est une bonne couche de Versamark, indispensable à la survie de votre tampon !

Pour cette réalisation très simple je n'ai pas eu besoin de tampons. Mes losanges ont juste été disposés sur une carte (inspiration Debby du blog Lime Doddle )

carte emboss 09

Quelques perles et sequins pour l'éclat...

carte emboss 10

Je n'avais pas le tampon adéquat pour la circonstance, j'ai donc repris ceux de Noël : le "Bonne" de "Bonne Année", le "Fête" de "Joyeuses Fêtes" (sans encrer le "s"...) Le texte est collé sur un 3D.

carte emboss 12

Et pour que la couleur du texte s'assortisse à celle des embossages, l'encrage est lui aussi en deux teintes, les plus précieuses parce que rien n'est trop beau pour une maman: or et argent...

carte emboss 11

L'entièreté de ce tutoriel est reprise sur un pdf à télécharger ici : tuto_carte_emboss. J'en profite pour vous informer que, suite à des demandes de plus en plus nombreuses (merci, merci, si vous saviez comme c'est motivant pour moi !), une partie des tutos proposés au fil de ce blog (plus de huit années de travail quand même) va être ré-organisée pour les proposer de manière plus claire, parfois à la vente pour certains inédits puisque le scrapbooking est devenu mon métier et qu'il faut bien gagner sa vie ! J'espère pouvoir installer tout cela la semaine prochaine.

Et donc l'heure est venue pour un immense remerciement à vous tous, lecteurs, qui m'avez portée jusqu'ici. Que ce soit via ce blog ou lors des salons et animations, vos encouragements et vos partages toujours aussi généreux ont fait grandir ma motivation et m'ont fait franchir tous les obstacles ou les "passages à vide". J'espérais à cette occasion pouvoir annoncer que ce blog avait franchi la barre des 1000 abonnés à la newsletter mais, zut, il en manque encore un peu ! Ce sera pour une prochaine fois (et j'aurai ainsi le temps de préparer un autre tuto pour fêter cela  :-)

Je termine avec un lien vers le concours ARTEMIO "fête des Mères"  pour les instituteurs-institutrices ICI, à ne pas manquer, et puis parce que l'info fait sourire et que ce n'est pas si courant, avec une petite "belgitude" de ma région : un peu de surréalisme à la sauce belge dans le centre de Namur… Face à la morosité et à la grisaille ambiantes, des commerçants du piétonnier ont lancé l'idée saugrenue, en cette fin du mois d’avril, d'installer quelques décorations de Noël. Un clin d’œil décalé par rapport à la météo presque hivernale qui touche notre pays ces derniers jours. Autant en rire puisqu'on n'y peut rien changer ! Ouf ça fait du bien !

Bisous sous les nuages,

signature

Posté par Sabine Patascrap à 18:25 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , ,