Bonjour !

Suite au tutoriel paru dans le dernier article j'ai reçu des messages de remerciements et d'encouragements (ça fait toujours plaisir !) mais aussi quelques questions plus techniques. Car bien que je  passe beaucoup de temps à essayer de réaliser des pas-à-pas les plus clairs possible, le souci de bien-faire entraîne parfois des interrogations supplémentaires.

Le post du jour a donc pour objectif de publier les réponses à ces questions, en se disant qu'elles serviront à d'autres...

Pour Chantal, qui s'interroge sur la taille de la couverture  : si la couverture ne va pas jusqu'au bout de la reliure, c'est pour une question de gestion de papier. Il arrive souvent en atelier que plusieurs participants fassent le même choix d'imprimé (souvent d'ailleurs celui du modèle), et réaliser les deux couvertures (avant et arrière) dans une seule demi-feuille permet de contenter deux personnes au lieu d'une. Chaque couverture est donc un carré de 15,25cm de large, avec le surplus couvert par la reliure. Mais bien sûr vous pouvez toujours prévoir plus grand !

Pour Dominique, à propos cette reliure. Toute matière assez souple peut convenir pour la réaliser : textile épais, papiers cuir et textures, skivertex, carton ondulé ou cannelé, plastique souple,... Garder en mémoire que la colle de reliure durcit et renforce n'importe quel textile au même titre qu'un renfort toilé. Des coins en métal protègent aussi très efficacement une couverture. Enfin pour ne pas que le tissu s'effiloche aux bordures il suffit de les enduire légèrement de vernis à ongles transparent...

Pour Martine : oui, le double-face peut aussi coller le textile, surtout en le choisissant de qualité forte (de type collant pour moquette).

Enfin pour Cathy la forme d'étiquette "en accolade" n'est pas une perforatrice mais un die (matrice de coupe) découpé dans la Happycut.

L'alphabet du titre est coupé de la même façon (alphabet Artemio), et parce qu'il n'est pas toujours facile de coller de si petits éléments, voici mon astuce pour le faire :

- d'abord poser les lettres sur le plan de travail, dans la disposition souhaitée :

titre lettres 1

- poser sur l'ensemble (c'est le plus délicat) un papier collant repositionnable :

titre lettres 2

- retourner le tout :

titre lettres 3

-  et l'encoller avant de le positionner sur sa page ou carte. Pour coller de très petites formes j'ai déjà livré dans de précédents articles les astuces que j'apprécie le plus : pour bordures et dentelles ICI, pour motifs très fins (par exemple les dies "mots") ICI. Pour les lettres isolées je préfère employer un stylo à  colle, et voici celui que j'ai choisi :

titre lettres 4

Son grand avantage, c'est son double emploi : tant que la colle reste visible (bleue), le collage sera définitif. Une fois qu'elle est devenue transparente la fixation est temporaire et repositionnable. Je peux donc appliquer soigneusement la colle sur mes lettres, pour un résultat propre et surtout efficace pour de si petites surfaces ! Ce stylo existe en deux épaisseurs, et je le recommande sans hésitation !

Pour terminer en beauté, je vous propose de découvrir le joli album qu'Emma a réalisé en suivant ce tuto. Plein d'humour et de couleurs, il tire joliment parti des volets et rabats avec de chouettes effets de surprises. À découvrir sans tarder ICI !

Au prochain article ce sera retour à la carterie, car j'en ai pleinnnnnnn en attente de publication !
RDV dans la semaine sans faute,
bisous ensoleillés,
signature