Bonjour !
Me voici donc de retour après cette nouvelle fantastique édition de "Nuances de Scrap" à Nivelles. Côté salon, encore une réussite, et ce n'est pas les visiteurs qui me contrediront : une organisation impeccable, des exposants passionnés, des milliers d'articles pour tous les styles, une ambiance conviviale et chaleureuse, rien ne manquait pour faire de l'événement une splendide réussite ! Un peu trop de chaleur le samedi c'est vrai, due à la douceur des températures extérieures et surtout au grand nombre de visiteurs. Car oui, ce week-end vous avez été plus de 1000 à franchir les portes du bel hôtel "Nivelles-Sud" ! Un plaisir sans cesse renouvelé pour moi, auquel s'ajoute celui de rencontrer "en vrai" plusieurs lectrices de ce blog : mention spéciale à Pitchoune et Marilou, qui ont fait 500 kms d'aller-retour pour nous rejoindre !

Côté démo, j'étais très contente de pouvoir explorer un peu plus cette nouvelle machine Happycut tout juste débarquée chez nous. J'ai possédé pendant des années le premier modèle et j'en étais très contente. Celui-ci indéniablement est encore plus performant : en plus d'un encombrement réduit (comme le précédent modèle elle se replie), une grande surface de coupe ou embossage (A4), un bouton à tourner selon l'épaisseur requise (qui évite de devoir "chipoter" avec des plaques) et encore un autre pour un ajustement parfait, selon l'épaisseur ou l'usure du die, et le matériau à couper.

J'ai été convaincue, et celles qui l'ont vue aussi !

Mais je suis aussi, comme vous, une fille raisonnable et économe smiley sourire mini : ma Big Shot a à peine plus d'un an, je ne vais pas la changer même si les plaques sont dans un état déplorable catastrophique ! Alors parlons-en, de ces plaques...

Après une brêve évocation du problème dans un précédent post, et pas mal d'échanges avec d'autres utilisatrices ce week-end, un premier constat s'impose : les "anciennes" Big Shot (noires, ou roses, ou bleues, bref pas les blanches et grises) étaient livrées avec des plaques solides, qui sont toujours là après plusieurs années. Surtout ne les changez pas ! Car entretemps leur qualité s'est détériorée de façon spectaculaire. Et bien sûr, cela ne s'est pas fait tout seul ! J'y vois une volonté délibérée de contraindre les utilisateurs à de fréquents achats, pour renouveler ces fameuses plaques...

Mais on ne va pas se laisser faire !

Voici un petit récapitulatif des "solutions alternatives" qui peuvent nous éviter, ou en tout cas drôlement retarder, le moment de la dépense. Un merci tout particulier à Colette (Coko, son blog ICI) pour sa participation toujours active et ses précieux conseils !

- première idée : remplacer les plaques de la Big Shot par d'autres plaques de plexi du commerce vendues dans les magasins de bricolage (pas ceux de loisirs créatifs). Chez Colette cela fonctionne, chez moi pas du tout : un premier essai, il y a quelques mois, s'est soldé par une cassure nette et immédiate de la plaque, dès le premier passage. Elle avait pourtant exactement l'épaisseur requise. J'en conclus qu'il doit exister différentes compositions de plexiglas. Celui que j'ai testé devait manquer de la souplesse nécessaire pour résister à la pression d'un passage entre des rouleaux d'acier. Mais l'exemple de Colette m'encouragera à persévérer, et à tenter un nouvel essai avec un autre matériau. En attendant je continue à intervertir et retourner les miennes à chaque usage.

- ça, c'est pour la plaque du dessus. Pour celle du dessous, il est possible de s'inspirer de la "plaque de précision" en métal vendue par Sizzix à cet usage. Celle-là ne se déforme jamais, elle semble inaltérable (je l'ai depuis six mois). Elle a en plus le mérite de diviser par deux l'usage des plaques de plexi puisqu'on n'en emploie plus qu'une à la fois !

plaque-de-decoupe-de-precision-pour-big-shot

- enfin il reste la solution "qui fait peur", et que j'ai pratiquée pourtant déjà à plusieurs reprises : la "cuisson" de la plaque. Allez hop, au four !
Ces mots-là en ont fait bondir plus d'une au fil du week-end. C'est pourtant une chose que j'ai pratiquée à plusieurs reprises déjà, et toujours avec succès. Je vous montre ?

Voici tout d'abord mes deux plaques de plexi. Je n'ai pas l'impression de m'en servir intensément, et pourtant voyez leur état après seulement un an et déjà plusieurs "récupérations" (sans cela il y a belle lurette qu'elles seraient à la poubelle !)
La première est très fortement griffée (mais cela n'altère pas son fonctionnement) :

plaque BS 1

La seconde est carrément fendue. Je m'attends à ce qu'elle casse prochainement. M'en fiche, j'emploierai les morceaux !

plaque BS 2

De côté, on comprend mieux le problème. À un moment, la courbure est telle que la plaque ne peut tout simplement plus du tout entrer dans la machine...

plaque BS 3

Il est temps alors de rejoindre la cuisine, pour glisser la plque dans le four. La première fois j'ai commencé à 80°, puis comme rien ne se passait j'ai augmenté progressivement. À 110° ça commençait à bouger, mais pas assez pour une plaque vraiment TRÈS abimée. Là je vous mets une photo avec la plaque "nue", sans rien dessus.

plaque BS 4

Mais le mieux est de la coincer sous un poids qui l'aidera à s'aplatir. Chez moi c'est la pierre à pizza ! Et pour plus d'efficacité je monte encore la température :

plaque BS 5

Résultatsaprès 20 minutes :

plaque BS 6

plaque BS 7

Yes ! Deux plaques bien plates ! Bon, les griffes, fentes et cassures sont toujours là, et je sais que la réparation n'est qu'éphémère. Il faudra recommencer dans quelque temps. Mais je trouve que cela vaut drôlement la peine, non ?!

J'ajouterai cependant une petite restriction : étant donné que les plaques des anciennes Big Shot sont différentes, je ne sais si elles résisteraient à pareil traitement. Ne le risquez que si vraiment il n'y a plus rien d'autre à faire. Fichue pour fichue...

Conclusions de l'enquête :
- vous possédez  une ancienne Big Shot, avec des plaques encore en bon état : ne changez rien !
- votre Big Shot est récente avec des plaques qui vont vite se détériorer (si ce n'est déjà fait...) : mettez en pratique les astuces de cet article pour les prolonger en l'état le plus longtemps possible.
- vous envisagez l'achat d'une machine pour la découpe et l'embossage : choisissez la Happycut !

Happycut

 

Tiens, et si je profitais que le four est chaud pour cuire un gâteau de noisettes ?

Bisous de la cuisine, à très vite,
signature