Bonjour !

Comme chaque année en cette période de pré-fêtes la machine de coupe ScanNCut est doublement mise à l'honneur : ceux qui peuvent compter sur ses compétences s'activent pour la création de cartes, boîtes, décos en tous genres, tandis que d'autres rêvent de l'inscrire en grand sur leur liste au Père Noël, encore plus tentés après l'avoir vue à l'œuvre lors de démonstrations dans l'une ou l'autre boutique... Au cours de ces journées j'ai toujours grand plaisir à discuter avec les "scanncuteurs- scanncuteuses" de passage, et à répondre aux nombreuses questions que l'emploi d'une telle technologie continue à susciter.

Parmi ces questions, beaucoup concernent la découpe du tissu. La ScanNCut, ne l'oublions pas, a d'abord été conçue pour les couturières. Nombre de ses fonctionnalités les concernent d'ailleurs directement : découpe avec rabat, délimitation de la valeur de couture, disposition des motifs en droit fil, etc. Au-delà de ces fonctionnalités, il semble que les règles simples mais rigoureuses pour la découpe du tissu ne soient pas toujours bien connues. J'ai donc décidé de les réunir dans un article, avec en prime quelques astuces issues de ma propre expérience.

Prêts ? (R. les dessins proviennent du site de Brother ICI).

1. La première chose à faire est d'examiner le tissu. Faites preuve de bon sens, en imaginant votre tissu collé sur la table et un cutter en train de le couper. Vous pouvez déjà déterminer que le résultat sera un échec dans les cas suivants :
- un textile au tissage lâche (ex. la toile de jute) donnera un aspect "brouillon" et échevelé au motif découpé.
- un jersey va se détendre et s'étirer sous la pression du cutter, déformant le motif.
- certains tissus s'effilochent tellement qu'il est impossible d'obtenir des bords de coupe nets.

Si votre tissu n'entre pas dans ces catégories, il y a de grandes chances que la ScanNCut le découpe parfaitement. Pour l'y aider assurez-vous qu'il ne présente pas de plis (repassez-le) et surtout qu'il a une certaine rigidité, pour rester ferme sous la pression de la lame : pensez qu'elle va tout de même appuyer dessus avec une certaine force ! Un textile sera plus rigide si :
- son tissage est serré (toiles de coton pour patchwork ou appliqué)
- il est neuf (enduit d'un apprêt)
- il est amidonné (indispensable pour les tissus fins et glissants, bien utile pour les autres !)
- une autre manière de le rigidifier est de le renforcer par une toile thermocollante. Ce procédé a l'avantage de limiter aussi fortement l'effilochage.

2. C'est cette préparation du tissu qui va déterminer le type de support idéal pour une découpe réussie.
- si le textile est entoilé utilisez votre tapis de transport standard (violet) ou moyen (rose), en renforçant au besoin l'adhésion par de la colle en bombe
- s'il ne l'est pas il faut employer la feuille à haute adhérence pour tissu (livrée avec la cm900, en option pour les autres modèles).

feuille-adhesive-pour-tissu-haute-adherence

 

Parce que cet outil me paraît vraiment efficace pour une bonne découpe des tissus, je fais ici un petite digression pour vous le présenter. En magasin il se présente comme un rouleau bleu pâle, vendu à environ 20€. Ce rouleau est en fait constitué de quatre feuilles très collantes, coupées très exactement à la taille de la surface de coupe de la ScanNCut.

Le principe est de placer une de ces feuilles sur la surface d'un support de coupe. Si cette surface n'adhère plus très bien renforcez-la par de la colle repositionnable. Fixez-y alors une de ces feuilles bleues, face glacée vers le bas, coté bleu vers le haut, très exactement sur le quadrillage du tapis. Attention à éviter les bulles d'air !

Cette feuille restera sur le tapis de transport tant qu'elle sera en bon état, ce qui implique de mobiliser un tapis pour son usage. L'occasion pourquoi pas de ré-employer un tapis abîmé !

Pour y fixer le tissu il suffira d'ôter la couche protectrice bleue (gardez-la pour la remettre en place après usage)

 

scanncut coupe tissu 3

 

1 = couche protectrice bleue

2 = feuille à haute adhésion, où va se fixer le tissu

 

 

Posez le tissu sur la feuille collante et utilisez  le manche de votre spatule pour le faire adhérer parfaitement et éliminer les bulles.

scanncut coupe tissu 5

La découpe terminée, on replace la protection bleu clair : la feuille pourra ainsi être utilisée plusieurs fois. Quand les poussières, fibres et débris de textiles lui font perdre son pouvoir adhésif, on peut la nettoyer avec un chiffon humide. Quand cela ne suffira plus une autre prendra sa place. Prix approximatif 20€ pour quatre feuilles, ce qui revient moins cher que de changer un tapis. En petite note personnelle j'ajouterai qu'elle est indispensable et parfaite pour la découpe de la feutrine !

3. Il est temps à présent de passer aux réglages de longueur et pression de lame : jamais en-dessous de 3 pour l'un comme pour l'autre. Après, cela dépendra de l'épaisseur et de la robustesse de l'étoffe : plus elle est épaisse plus il faudra de longueur de lame, voire choisir plus profonde pour les matériaux tels que cuir, feutrine, jean ou autre tissu épais. De même un lamé (avec du métal) ou un tissu avec du relief exigera une pression plus grande pour être coupé sans problème. Un coup d'œil au tableau de référence Brother (ICI) peut déjà orienter sur les réglages à envisager.

Quelques recommandations à garder en tête :

- le tissu doit adhérer parfaitement au support : en l'appliquant appuyer avec la poignée de la spatule à l'envers, ou bien un brayer, une latte, un morceau de bois ou de plastique…

- le choix de la lame standard ou profonde dépend de l'épaisseur du matériau à couper. La "normale" suffit pour les coton style Liberty.

- la vitesse doit être réduite au minimum.

- l'intervalle entre les pièces de tissu lors d'un placement automatique doit être au minimum à 3.

- très important : toujours prévoir un motif de test avant la découpe proprement dite, et le répéter tant que le résultat n'est pas satisfaisant.

- comme pour les ciseaux, gardez une lame de coupe réservée à vos tissus. Une lame employée pour du papier "tire" sur le tissu et ne le coupe plus bien.

- ajoutez toujours un renfort thermocollant aux tissus aux fibres peu serrées, comme la toile de jute.

- Pour les autres, veillez à amidonner et repasser votre tissu sur une surface lisse.

- si vous faites un traçage avant la coupe (lignes de coutures, plis, pinces, repères...), pensez à placer le tissu à l'envers, et donc à le retourner en miroir si sa forme n'est pas symétrique. Bon à savoir : les mini-stylos destinés au traçage sur le tissu (fournis avec la cm900 ou vendus séparément) comprennent cinq couleurs classiques et deux couleurs effaçables à l'eau (le bleu) ou à l'air (le violet)

- pour les découpes difficiles, essayez avec le côté thermocollant en haut. Le tissu est ainsi pris en sandwich entre deux supports bien rigides : support autocollant dessous, renfort thermocollé dessus.

- enfin, et ceci est valable pour chaque matériau, gardez sous la main ou scotchez à votre machine un feuillet où noter les paramètres de découpe les mieux adaptés à vos tissus, ou bien créez un échantillonnage de vos découpes au fur et à mesure de vos réalisations.

Me voici à la fin de cet article. Malgré son aspect un peu rébarbatif je ne doute pas qu'il pourrait apporter une aide précieuse aux privilégiées qui auront la chance de recevoir bientôt la machine de leur rêve... Que les autres me pardonnent ce bla-bla à leurs yeux inutile : c'est promis je reviens très vite avec les premières réalisations de Noël !

Bisous appliqués,
signature