17° dans le jardin hier, une magnifique journée d'automne ! J'en ai bien profité, ça tombait bien, il y avait plein de choses à faire ! Avec pour conséquences :

1. Aïe ouille le dos ce matin !
2. Zut, je n'ai même pas pensé à profiter de ce beau soleil pour photographier du scrap pour le blog. Et ce matin je l'attendrai en vain...

Aujourd'hui ce sera donc... astuce technique. Avec une question qui revient souvent aux ateliers, parfois aussi sur le blog : comment imprimer sur une page 30 X 30 ?

Car il est bien évident qu'une feuille de cette taille-là ne passe pas dans l'imprimante ! Bien sûr il y a les alphabets du commerce, en décalcomanies ou autocollants, encore faut-il avoir la taille, la forme, la couleur qui conviennent. Et tout cela a un coût non négligeable. Il y a aussi heureusement une petite astuce, bien connue des scrappeuses chevronnées mais pas toujours des débutantes, pour disposer à l'infini des lettres de son choix. C'est ta technique du faux rub-ons.

Les rub-ons, souvenez-vous, sont ces décorations que l'on vient apliquer sur sa page à la façon de nos décalcomanies d'enfant, en appuyant dessus avec un bâtonnet de bois (ceux des esquimaux glacés font très bien l'affaire !). Il est possible d'en créer très facilement, comme je l'ai fait hier pour mon titre "L'Enlumineur".

 

Enlumineur

Pour cela il faut commencer par taper le ou les mots en utilisant Word Art, ou n'importe quel autre programme de dessin ; l'important est que, une fois définies sa taille, sa police, sa couleur, le titre puisse être retourné en "effet miroir", comme ceci :

elumineur___l_envers

Cet effet peut porter un nom différent suivant le programme que vous utilisez : effet miroir, mais aussi refléter horizontalement, ou refléter l'image avec un résultat identique. C'est le même principe qu'un titre avec des tampons, il doit se présenter à l'envers pour se retrouver à l'endroit sur notre page !

L'étape suivante est d'imprimer ces mots sur un papier transparent. J'en ai testé plusieurs, parfois avec des imprimantes différentes, j'en conclus que le truc le plus efficace est d'employer avec une imprimante à jet d'encre (ce que la grande majorité d'entre nous utilise) un transparent prévu pour une imprimante à laser, en option brouillon pour éviter les "pâtés". Ce papier très lisse n'acccroche pas du tout l'encre, il n'est d'ailleurs pas du tout possible de l'utiliser pour une impression "permanente". Pour l'apaisement de votre porte-monnaie, j'ajouterai que ces feuilles-là se vendent à la pièce en papeterie, et qu'une seule suffit puisqu'elle sera réutilisable....

Patienter quelques minutes après l'impression, puis positionner son titre sur la page, côté encré sur le papier ; les lettres apparaissent alors à l'endroit. Il restera à les détacher en appuyant doucement avec notre fameux bâtonnet, c'est magique les lettres se collent à la feuille !

Les dernières traces qui pourraient persister sur le transparent seront effacées avec un chiffon humide, voire un peu de savon : elle sera comme neuve, prête à être réutilisée. J'ajoute que cette utilisation peut tout à fait s'étendre à d'autres motifs que des lettres (exemple ICI), qu'il vaut mieux tout de même éviter les images de grande taille, et que l'unique restriction se situe au niveau de la couleur : seules les teintes foncées offriront un beau résultat.

Voilà une nouvelle expérience peut-être pour vous, à tenter pourquoi pas dès aujourd'hui ? Et puis après racontez-moi... (Curieuse moi ? Quelle idée !)

Bisous du plat pays,
signature