Voilà que ça me fait presque tout drôle de revenir à cet espace, délaissé depuis plus de deux semaines. Et, autant l'annoncer tout de go, je n'ai pas du tout scrappé pendant tout ce temps ! Celles qui me connaissent un peu (et que je remercie pour leurs adorables messages, du pur bonheur !) ont bien deviné que je passe en ce début de printemps le plus clair de mon temps au jardin. Il y a tellement à faire ! Comme chaque année à cette saison je frémis devant l'ampleur de la tâche, en me disant que jamais je ne vais arriver à terminer dans les temps ! Et puis comme chaque année aussi je me raisonne, j'essaie d'établir des priorités, de respecter un plan de travail. Hum...

Heureusement, je me sens super motivée par la beauté du spectacle : tant de couleurs qui éclatent soudain à la surface de la terre nue, tant de trésors encore enfouis, promesses d'autres merveilles. Il me faut tailler, désherber, engraisser, pour amener ces beautés à leur summum. Le soir je suis fourbue, sans plus aucune énergie pour le scrap, mais je n'ai pas de remords. Car un autre sentiment qui me revient aussi chaque année est celui que rien au monde ne peut me rendre plus heureuse : ma vieille veste kaki sur le dos, les pieds dans des bottes, les doigts dans la terre (ou dans des gants, que contrairement à Pascale j'apprécie pour beaucoup de tâches), je me sens mieux que n'importe où ! Non, ce n'est pas une coïncidence si dans toutes les religions de la planète l'image du Paradis est représentée par un jardin...

Bon, je ne vais pas trop m'attarder à bavarder "vert" aujourd'hui : on en aurait pour la journée ! Après deux semaines de sevrage j'imagine que vous attendez du scrap, et heureusement j'ai quelques pages d'avance. Celle-ci est à l'image de la saison, toute simple, épurée, et puis bleue comme le ciel de printemps (sauf aujourd'hui... ce qui permet ma présence ici hihi !)

Mots_d_amour

La photo a été découpée sur un cliché pas terrible -et loin d'être récent !-de mon fils, je suis contente d'avoir pu l'exploiter. Quant à l'explication du titre de ce post : scrap bête dans le sens de "stupide", expliqué dans le journaling : "Je t'appelle mon chaton, mon poussin, ma p'tite grenouille, mon crapaud,..." et, sur l'étiquette : "Mots d'amour doux et dingues, petits moments de débilité maternelle". Vous connaissez ce langage bêtifiant qu'ont parfois les mamans pour s'adresser à leur tout petit... Sans commentaire ! Et puis scrap bé-bêtes aussi à cause de toutes ces bestioles appelées en renfort pour la déco.

Côté pratique, je devance les questions en vous apprenant que ces bestioles sympas sont tout simplement une police de caractères (Win Pets2, à télécharger ICI), que j'ai pu imprimer sur une page "grande taille" (tout comme le journaling d'ailleurs) en suivant la technique des "faux rub'ons" expliquée ICI. Mon papier de fond étant quand même pas mal texturé, j'ai juste dû à certains endroits rectifier ou accentuer le dessin avec un feutre noir. Voilà une technique pas compliquée qui permet bien des libertés ; pour ma part j'apprécie beaucoup de pouvoir "imprimer" directement sur ma page de scrap !

C'est toujours avec grand plaisir que je lis vos messages, et avec un aussi grand intérêt que je parcours vos blogs pour découvrir les réas postées. Je vais me faire optimiste, et vous écrire à très bientôt. Profitez bien de ce week-end printanier !