Et hop, un p'tit coup de dépoussiérage sur ce blog ! Comme prévu je ne trouve pas beaucoup de temps pour le scrap en ce moment, j'en profite pour visiter les archives de mon pc, où traînent encore pas mal de choses en attente de publication. Pour commencer je vous entraîne à ma suite à une des dernières démos chez Creacorner, dont le thème était le coloriage anti-stress. Et ça tombe bien puisque Artemio vient justement de sortir sa collection de livres de coloriages :

cahiers coloriages

Du coloriage pour une scrappeuse ? Hum, j'avoue mon scepticisme au départ : n'était-ce pas un peu "léger" ? J'ai donc commencé par mener une petite enquête, et j'ai été stupéfaite par le nombre de réponses positives recueillies. Quelque soit l'âge ou le niveau, les adhérent(e)s du coloriage sont unanimes quant au bien-être et l'apaisement ressentis en "barbouillant". Et réflexion faite, je peux le comprendre. Si j'ai la chance de pouvoir m'évader des  problèmes et contraintes du quotidien par le jardinage, le scrap ou tout autre activité de mes mains, d'autres n'en ont pas la possibilité. Manque de temps, d'espace, de moyens, ou tout simplement de confiance en soi, ces différentes raisons tombent devant le côté ludique, léger, facile, du coloriage. Le fait de devoir se concentrer sur ses petites cases de couleurs à remplir vide la tête et fait oublier tout le reste, et le résultat, obligatoirement gai puisque très coloré, fait du bien au moral. Au final, rien que du positif ! Constatation qui m'a encore été confirmée par les plusieurs personnes travaillant dans le domaine médical ou para-médical rencontrées lors de ces démos.

J'ai mieux compris à ce moment pourquoi ces cahiers se retrouvaient partout : librairies, magasins d'arts ou loisirs créatifs, internet, solderies, grandes sufaces, certains à des prix dérisoires... Ce qui fait la différence ? La qualité des papiers, et puis celle des dessins bien sûr ! Les enfants ne s'y trompent pas :  ils ne veulent plus de leurs blocs classiques, aux gros traits et grandes plages de couleurs à remplir. Quant à moi après avoir été convaincue du bien-fondé du procédé, il me restait à trouver comment le présenter et surtout y apporter "le petit plus" qui rendrait la démo plus attrayante et instructive.

Les couleurs ont donc été mises à l'honneur, avec un seul leitmotiv : ne pas se prendre la tête, et se détendre sans contraintes, avec tout ce qui nous tombe sous la main ! Les crayons de couleur, aquarellables de préférence, des feutres de qualité, et puis mes encres, pour un joyeux méli-mélo... de couleurs of course ! Très vite ma feuille de travail ressemblait à ça :

coloriage 1

En guise de baguette pour orchestrer ce joli monde, un pinceau à réserve d'eau (Zig), un de mes outils préférés que je place sans hésitation dans mon top 10 des indispensables du scrap. Je vous mets au défi de l'essayer sans aussitôt l'adopter ! Je l'ai employé ici en association avec une petite plaque de plexiglas (mais ç'aurait pu être un morceau de verre, une assiette, ...) sur laquelle je dépose mes couleurs, encre ou feutre aquarellable (Art & Graphic Twin). Je peux alors les mélanger entre elles, quelles qu'elles soient, et obtenir de jolis dégradés pour créer toutes les teintes possibles !

coloriage 2

J'avoue m'être amusée comme une gamine à remplir les petites cases de couleurs vives ou tendres, selon la quantité d'eau mélangée, tandis que mes visiteurs du jour contribuaient à l'avancement du dessin en testant à leur tour les "pinceaux et feutres magiques" ! Une fois la journée finie, comme je n'aime pas avoir "travaillé" (fi le vilain mot !) pour rien, j'ai décidé d'utiliser les motifs ainsi colorés en y découpant des formes pour embellir des cartes ou des marque-page, toujours dans un esprit ludique, et voici ce que j'en ai fait :

coloriage 4

coloriage 3

coloriage 5

Pour rester dans l'esprit thérapie je ne résiste pas au plaisir de vous emmener pour une promenade au jardin, le long de l'allée vers le potager tout embaumée de lilas. Une ivresse à respirer ! 

panneau + lilas

La haie de buis, c'est sûr, a besoin d'être taillée, tout comme les ifs tout au bout. Pour ceux-là j'attendrai encore un peu, que soient installés dans les parcs de recyclage les bacs spécialement destinés à les accueillir ; en effet les jeunes pousses d'if contiennent une précieuse substance, la baccatine, qui peut être utilisée dans le traitement de certains cancers (voir ICI ou ICI). Une association se charge de les récolter, voire même de tailler les haies (gratuitement !) si elles sont assez longues -ce qui n'est pas le cas des miennes. À vot' bon cœur les jardiniers !

Enfin je terminerai ce long post par un appel à mes amies bruxelloises, en faveur de ma filleule Isabeau qui cherche un logement à proximité de l'ULB. La jeune fille est calme et discrète, et surtout travailleuse : à 20 ans elle entamera déjà son master en langues germaniques, et envisage même de le terminer en un an ! Alors si l'une d'entre vous avait les références d'un petit logement adapté à un budget étudiant dans le coin... D'avance un grand merci !

 Bisous travailleurs, à bientôt,
signature