Qui a encore du temps pour le scrap ? Vous en voulez quand même, de mon tutoriel ? Moi je joue à cache-cache avec le soleil : quand il est là, je n'y suis pas, et vice-versa. Difficile en ces circonstances de prendre des photos correctes ! Je finis donc par me résoudre à publier celles que j'ai, et ainsi tenir ma promesse d'un tuto avant Noël...

Tout d'abord le matériel nécessaire. Vous aurez besoin de :

- 3 feuilles de papier recto-verso (imprimé ou non) pour l'album
- 2 autres pour la couverture
- cartons pour la couverture : 2 morceaux de 16 x 31cm, un de 16 x 3cm
- papier kraft : 70 x 20cm
- de la colle vinylique et un pinceau
- un morceau de skivertex ou faux cuir de 30 x 15cm
- un outil pour tracer et découper les demi-ronds : Artecut ou cutter-compas
- et divers éléments de décoration non-indispensables au choix (pampilles, fleurs, bouton, encres...)

Je vous propose de commencer par la couverture ; elle aura ainsi le temps de sécher pendant que vous travaillerez sur la suite. Elle ne présente en outre rien de bien compliqué, c'est juste une application "classique" de cartonnage.

- commencez par couper à dimensions vos morceaux de carton (choisissez-le assez épais, l'album aura ainsi plus de tenue et sera plus élégant). Coupez également le papier kraft et étendez-le sur la table devant vous. Ensuite encollez-y généreusement les cartons, en laissant entre eux un espace égal à leur épaisseur :

tuto (1)

Attention à l'alignement : les deux couvertures doivent concorder parfaitement sinon votre album se fermera de travers. Repliez ensuite les bords du papier kraft tout aussi généreusement encollés, après avoir coupé les angles de la même manière que vous recouvrez un cahier :

tuto (2)

Rabattez également les bords sur la tranche du milieu. Ne vous inquiétez pas de l'aspect "plissé-chiffonné" du papier kraft ( on ne le verra plus), mais soignez bien les angles et les bords. Marquez les plis en fermant et ouvrant plusieurs fois la structure (allez-y doucement : tant qu'il est humide le papier reste fragile).

tuto (3)

Il est préférable de laisser sécher un peu avant de recouvrir l'intérieur, mais pour la cohérence de ce tuto la couverture sera achevée directement.

Coupez, dans la feuille de papier choisie pour recouvrir l'intérieur, un morceau de 14 X 30cm. Encrez-le si vous aimez, puis collez-le (toujours à la colle vinylique) sur la partie de gauche. Il doit s'arrêter à environ 2mm des bords en kraft. A droite le même papier servira de pochettes, il sera donc coupé plus petit : 8,5 x 30cm. J'ai choisi de lui apporter une bordure fantaisie, bien sûr pas obligtoire ! Fixez-le sur la partie inférieure en le collant avec un double-face juste sur trois côtés : le fond et les deux hauteurs. Le haut reste ainsi libre pour y glisser des photos supplémentaires :

tuto (4)

Le dessus est "moche", ne vous en souciez pas : il sera caché par la suite ! Coupez ensuite deux morceaux de 14 x 30cm dans le papier prévu pour la couverture, encrez-les et recouvrez de la même manière. Pour la tranche coupez un morceau de skivertex d'environ 10 x 22 cm et disposez-le comme ceci :

tuto (5)

Cette étape est particulièrement délicate : il faut coller le faux cuir successivement sur le dos, la tranche puis le devant de l'album, en marquant bien les plis et en appuyant bien pour chasser les bulles. Rabattre également les surplus vers l'intérieur :

tuto (7)

Bien marquer les plis aussi de l'intérieur (vous pouvez les appuyer simplement avec un stylo-bille usé), pour une pliure nette et droite. Résultat :

tuto (6)

Il reste à "fignoler" l'intérieur. Prenez le reste de la feuille de la pochette, coupez un morceau de 11 x 7,5cm pour cacher ce qui reste visible de la cartonnette. Les deux morceaux de chaque côté sont là pour "faire joli", parce que j'avais envie de montrer aussi le verso de ces très beaux papiers...

tuto (8)

Si vous voulez accrocher un joli cordon et une pampille à votre reliure, n'oubliez pas de percer aussi deux trous de chaque côté de ce dernier papier. Ecartement : 11,8cm (mesure prise au centre des trous). La couverture est à présent terminée. Il vous reste à la décorer, ce qui n'est pas obligatoirement le plus rapide ;o)

Passons à présent à la réalisation des pages. Vous aurez sélectionné trois feuilles d'un papier d'une excellente qualité, bien épaisse, imprimé recto-verso. Pour ma part j'ai choisi d'associer un uni à deux imprimés. Commencez par couper chaque page en deux, puis marquez un plis à 2cm. Choisissez ensuite l'ordre dans lequel vous allez les disposer ; retournez, inversez, jouez avec les couleurs, pour que l'ensemble soit joli à l'oeil. Dans un sens...

tuto (9)

... et dans l'autre :

tuto (10)

À ce stade vous pouvez déjà un peu "visualiser" l'album tel qu'i se présentera, et en juger l'harmonie avant de procéder aux découpes. Pour cela disposez les feuilles en tas devant vous, puis tournez les pages comme elles le feront dans l'album, vers le haut :

tuto (11)

Une façon efficace de vérifier que les papiers s'harmonisent bien, et qu'ils sont placés dans le bon sens...

Nous voici arrivés au stade délicat de la découpe. Pour des demi-ronds parfaits je vous propose deux méthodes, avec mes outils de prédilection. Le premier : les nouveaux gabarits Artecut d'Artemio, brillants successeurs de nos bien-aimés Coluzzle (pour les curieuses ou les nouvelles-venues au scrap, cfr article sur les Coluzzle ICI). Voici comment vous devez l'utiliser dans ce cas :

tuto (12)

La ficelle représente l'endroit où il faut couper. Placer le milieu du gabarit (et donc des cercles) en bordure du papier et NE PAS COUPER AU-DELA DU PLIS. De plus près, on voit mieux :

tuto (13)

Achevez la découpe, le long du plis, aux ciseaux. Ce qui donne pour résultat ceci :

tuto (16)

Si vous ne disposez pas de ces fameux Artecut, un cutter-compas fera aussi très bien l'affaire ; il s'agit d'un compas avec une lame à la place de la pointe-mine. Très efficace pour découper des cercles, sauf qu'un petit trou reste visible au centre... Le problème ne se posera pas ici, c'est donc une très bonne alternative d'autant plus qu'il permet des découpes plus grandes que l'Artecut limité à environ 25cm. Commencez par marquer le milieu de la feuille :

tuto (14)

 Y piquer la pointe du compas puis couper en commençant, comme avec l'Artecut, seulement au niveau du plis :

tuto (15)

Et c'est parti pour une série de six pages sur le même système. Chacune est plus grande que la précédente de 11 ou 12mm. Pour info voici les tailles (diamètres) que j'ai sélectionnées :
- 24cm
- 25,2cm
- 26,4cm
- 27,6cm
- 28,8cm
- 30cm

Une fois qu'elles sont toutes découpées, elle peuvent être encrées, et voilà le résultat :

tuto (17)

Je vous conseille de procéder à la déco (utilisez les chutes des papiers !) et même de coller les photos avant de relier les pages, c'est plus facile. Alignez soigneusement les demi-cercles sans tenir compte de la bande de 2cm (qui peuvent être parfois légèrement décalées). Quand le tout est parfaitement espacé, agraphez :

tuto (18)

Et c'est déjà presque fini ! Un petit coup de marteau peut être bienvenu pour écraser complètement les agraphes, avant d'appliquer un solide double-face :

tuto (19)

L'ensemble vient en toute logique se coller sur le côté droit de la couverture intérieure, au-dessus de la pochette. Les agraphes sont dissimulées par une bande (ou une superposition) de papier choisie parmi les chutes :

tuto (20)

Nous sommes au bout de ce mini, pas si compliqué en fait. Bien sûr qu'il est encore possible de le réaliser avant Noël ! Je le proposerai moi-même en atelier le 28 parce que ensemble, c'est mieux...

Je veux encore vous remercier pour vos précédents commentaires qui m'ont très souvent touchée. Quel beau cadeau ! Car faire naître l'émotion est à mes yeux le premier objectif du scrap, et je suis tellement heureuse quand j'y parviens ! Alors merci à toutes celles qui ont partagé ici souvenirs ou nostalgie, et puis surtout je souhaite un très bon travail qui ont décidé de sauver leurs photos de l'oubli en ce lançant dans cette réalisation.

Bisous en demi-ronds ;o)

Edit : ce tutoriel est disponible en format pdf sur le blog d'Artemio ICI.