Me voilà bien tardive aujourd'hui ! Il y a à ce retard une bonne raison, j'ose même écrire une bonne nouvelle : le printemps est là !  Oh, ce n'est sûrement pas définitif, et l'hiver sans doute tentera encore quelque offensive. Alors je dis : raison de plus pour en profiter !

Comme chaque année dès les premiers beaux jours je me précipite au jardin, et comme chaque printemps je suis effrayée par l'ampleur de la tâche. Pas question de perdre une seule minute : entre scrap et jardinage il me faut choisir. Facile : ce sera les jours de soleil au jardin, les jours de pluie au scrap. CQFD ! C'est dit, et comme ça plus personne ne s'étonnera de mes absences ou bien de mes horaires peut-être un peu fantaisistes...

Samedi j'ai préparé un nouveau parterre (si vous voulez connaître mon truc pour un travail facile et efficace, rendez-vous en fin d'article), et le soir venu je me suis installée avec une sélection de livres "verts", mon pc, des feuilles de croquis et bien sûr mon précieux "Carnet de jardin". Vous voulez voir mes livres préférés du moment ?

 

Croyez-le ou non, les livres étalés et ouverts + le pc + les notes + les croquis, il me fallait autant de place que pour le scrap ! Pour pouvoir refermer les livres sans perdre les pages qui m'intéressaient le plus, des signets s'imposaient. J'ai donc décidé d'en créer une série sur le thème... du jardin bien sûr, en puisant dans mon petit carnet les phrases et citations qui me touchaient le plus. Voilà le résultat :

 

C'est fou comme un peu de Distress apporte un air "artistique" à tout ce qu'elle touche... Maintenant les livres sont rangés, le parterre fin prêt à recevoir les plantes (qu'il me reste à commander), je vais pouvoir entamer la taille des rosiers. Et pour celles qui auraient des envies de massifs (et qui ont eu la patience de lire jusqu'ici !), voici ma recette pour les préparer...

D'abord tracer les limites de la nouvelle plate-bande, en la dessinant sur le sol : au tuyau d'arrosage souvent employé pour cet usage je préfère la corde, plus souple. Je peux ainsi affiner ma forme, creuser une courbe, arrondir une ligne, en prenant à chaque fois du recul pour apprécier l'ensemble comme quelqu'un qui le découvre pour la première fois. L'idéal est de laisser le tout en place plusieurs jours. Une fois que c'est décidé, recouvrir le tout d'une bonne couche de feuilles mortes, cartons, vieux journaux, bien trempés. Pas très appétissant, d'accord, mais super efficace : après quelques semaines ou mois (suivant la saison), le sol en dessous est net de toute végétation (y compris la pelouse), sans avoir eu besoin d'aucun herbicide, et la terre est meuble, souple, prête à recevoir les nouveaux trésors qu'on voudra bien lui confier. Un rêve de jardinier !

En espérant que cette astuce permettra de faire pousser encore un peu de bonheur...
Bisous ravis,