Les éliminatoires pour le concours Scrapmalin se poursuivent... Cette fois, c'est Emma Rehri qui nous soumet un sketch :

J'avais une idée bien précise des photos que je voulais... mais il a fallu déchanter : mon imprimante est en bout de vie ! J'ai dû me débrouiller avec le "stock", et me voilà frustrée ! Vous avez déjà sûrement connu ça, se sentir très inspirée par une chose... et puis devoir en faire une autre. Bon, au final ma page me plaît quand même, mais beaucoup moins que la précédente (le palmier). La consolation c'est que mon album sur Rome, que je ne savais par quel bout entamer, se dessine peu à peu grâce à ce concours : une raison de plus de m'en réjouir !

J'ai aussi pas mal "chipoté" pour le choix des papiers : un bleu exactement de la couleur du ciel d'Italie, et puis un blanc mais pas trop cru... Et puis, bizarrerie du moment, alors que j'ai allègrement "oublié" les volutes, la fleur, le ruban, j'ai voulu un embellissement tout pareil à celui du sketch. Ne cherchez pas docteur : ce que femme veut... Je ne possède évidemment pas de perfo de cette forme-là (existe-t-elle seulement ?!), dans ce cas il ne reste qu'à compenser par un peu d'astuce ; si certaines d'entre vous sont intéressées je vous livrerai volontiers le procédé...

Quant à la suite de ce challenge, elle se présente comme un tournoi de tennis : des scrappeuses présentées deux par deux, à chaque nouveau défi l'une des deux est éliminée. Oui, c'est cruel et terriblement injuste parfois. Il en est ainsi de tout ce qui doit être "jugé", de façon obligatoirement subjective. Raison de plus pour garder ses distances vis-à-vis de ce genre de concours... même si on ne peut s'empêcher d'espérer (jusqu'à un certain niveau du moins !). Les résultats tomberont dans une bonne heure, mais toutes les réalisations sont visibles ICI. 32 pages toutes à partir du même sketch, et pas deux qui se ressemblent, voilà une belle leçon de scrapbooking !

Il ne reste qu'à croiser les doigts...

Lu dans un "toutes boîtes" : "pour une voiture roulant 30 000 km par an, couper la clim' en dehors des périodes et heures de canicules (soit 99% du temps...), et réduire la vitesse de 15% (soit 110 au lieu de 130 sur autoroute), produit une économie d'environ 25% en carburant (soit à peu près 600 euros)". Bien sûr qu'on le sait déjà ! Mais une petite piqûre de rappel ne fait pas de mal...

Bisous glacés,