Bonjour des Tropiques ! Ouiiii, depuis une quinzaine de jours l'été réchauffe enfin le ciel de Belgique, et on ne va pas s'en plaindre : le soleil est plus que bienvenu après tant de mois de grisaille !  Nous en avons tous grand besoin, même si, parfois, il faut chercher l'ombre... 

Et pourquoi pas choisir ce moment pour se lancer dans un petit bricolage, une petite "échappée belle" sur les chemins de la créativité ? Rénovations dans la maison, customisation de meuble ou bibelot, décoration nouvelle,... L'été inspire et dispense une généreuse énergie, autant en profiter !

Chez nous, c'est une petite table de salon qui a fait les frais de cet élan créatif. Construite par mon mari dans un bois brut et clair (pour la plupart récupéré), elle attendait sagement "l'idée" qui allait la transformer en objet unique, digne de trôner dans le joli foyer de notre demoiselle. Et cette idée, la voici :

table Eva 1

Dénichées via Pinterest, ces copies en noir et blanc de planches de BD "vintage" allaient être l'élément principal de notre projet. Intrigant ? Peut-être que la photo suivante -les pages telles qu'elles se présentaient vraiment avant utilisation- vous éclairera ?

table Eva 1B

Des images en miroir... Oui, vous l'avez déviné, aujourd'hui il sera question de transfert, pour lequel nous avons testé le "Powerprint" de Powertex !

powerprint

Le mode d'emploi est simple.

- tout d'abord il est indispensable que les images choisies soient imprimées via une imprimante lazer ou une photocopieuse, sur un papier de maximum 80gr. Elles peuvent être en noir et blanc, comme ici, ou en couleurs. Elles doivent être imprimées avec l'effet miroir (à l'envers)
- le support (ici la table) doit être de teinte claire, et bien sec.

- Avec un pinceau plat, appliquer une couche de produit sur le support et sur l'impression à transférer. Attention éviter le Powerprint sur le dos du papier !
- Placer l'image face à imprimer (imbibée de Powerprint) sur le support, et appuyer fortement pour faire adhérer les deux surfaces. Nettoyer le surplus avec une éponge propre et sèche, et poursuivre ainsi pour toute la surface à récouvrir. Voici la table entièrement nappée de feuilles de papier :

table Eva 2

- On peut laisser sécher naturellement, ou bien accélérer le processus avec un sèche-cheveux ou un fer à repasser.
- Une fois l'ensemble bien sec et refroidi, mouiller le dos des photocopies avec une éponge humide. 
- Commencer alors à frotter doucement, du bout des doigts, pour enlever la couche de papier sans endommager la couche imprimée ; "collée" au support, celle-ci va  apparaître progressivement... Après, c'est une question de doigté, et de patience :

table Eva 3

Quand tout le papier est parti, il sera parfois nécessaire de raviver le dessin pâli ou trop estompé en certains endroits. 

table Eva 4

Ici un simple feutre noir a suffi. Terminer par une couche de vernis transparent, qui va rehausser les contrastes et faire disparaître les dernières traces de papier en même temps qu'il protègera le support :

table Eva 5

La transformation est spectaculaire, et rend chaque objet unique. Elle peut bien entendu être pratiquée à plus petite échelle, pour un tableau par exemple (les idées ne manquent pas sur le net) ; je conseillerais d'ailleurs d'essayer d'abord un petit objet, pour se familiariser avec la technique avant d'aborder quelque chose de plus grand... Après, il est possible aussi d'ajouter de la couleur, du volume... Votre créativité sera la seule limite !

Je vous souhaite qu'elle dure tout l'été, et au-delà...
Bisous chaleureux,
signature