Cet après-midi une apparition imprévue de Monsieur Soleil m'a permis de photographier le mini sur lequel j'ai travaillé cette semaine. Pas un bien gros travail, je veux bien l'admettre ! Mais j'en suis tout de même bien contente, parce qu'il y a longtemps que je voulais me faire ce mini-là, pour garder avec moi et emmener partout les clichés de ceux que j'aime...

J'aurais pu intituler ce mini "Cousins Cousines, la suite". En effet il reprend, plusieurs années après, le même thème déjà traité dans un album-CD ICI et ICI : la très grande complicité qui unit mes enfants à ceux de mes frères et soeur. Le temps a passé, les petits ont grandi, mais la joie d'être ensemble reste la même...

Je voulais un petit format que je pourrais glisser dans mon sac, pour le sortir facilement et le montrer à quiconque me demanderait des nouvelles de la famille. Je voulais aussi une couverture qui ne s'abîme pas de ces multiples manipulations, j'ai donc choisi la feutrine. Je voulais enfin (c'est qu'elle est exigente, la dame !) des pages simples, gaies, qui ne rebuteraient pas même un non-scrappeur. Toutes ces priorités cumulées ont donné ceci :

La boucle a été récupérée sur un sac. Le format est environ 13 cm sur 11. Le voici ouvert :

Comme tout portefeuille qui se respecte, celui-ci comporte un porte-cartes ; j'ai choisi d'y glisser des tags avec les photos qui n'ont pas trouvé place dans l'album, au format carte de crédit.

La double page suivante présente deux de mes nièces, qui portent vous en conviendrez de bien jolis prénoms : Madeleine et Isabeau.

Ensuite viennent "mes miens". J'en suis raide-folle-dingue de ces deux-là !

La page de gauche a un rabat, qui dévoile une autre double page (oui, elles sont petites mais portent le nom de "double" quand même !)

Allez hop, on tourne et voici encore deux autres nièces. J'en ai plein, des nièces, et quelle chance elles sont toutes aussi jolies l'une que l'autre ! Pour le scrap c'est quand même bien agréable...

Et comme l'album est mini, on arrive déjà à la dernière (double !) page : un flagrant délit de tendresse...

Et c'est tout ! Ce petit concentré de bonheur a déjà trouvé place dans mon sac, entre mon agenda et mon mémo-maison. Il ne me quittera plus... jusqu'à ce que, les années passant, je doive à nouveau lui prévoir une suite !

Mais maintenant je vais plutôt profiter du week-end qui commence... Je vous souhaite d'en faire tout autant, et vous dis bien sûr à bientôt !
Bisous de feutrine...
signature