Ce week-end c'étaient les fêtes de Wallonie. Bien connues en Belgique, j'imagine qu'elles le sont moins, voire pas du tout, hors de nos frontières, c'est normal. Donc que je m'explique : la Wallonie est la partie francophone de notre petite Belgique, disons en gros le côté sud. Ces festivités, qui ont lieu simultanément dans plusieurs villes, mettent en avant la culture et les traditions du pays : jeux, spectacles, gastronomie, et surtout musique, règnent en maître sur la cité, dans une ambiance d'autant plus joyeuse que le "pékèt", la boisson régionale, est proposé à peu près tous les cinq mètres en rue...

Nous avons choisi de passer notre journée de samedi à Namur, à moins d'une heure de route de chez nous. Namur est la capitale de la Wallonie, une ville superbe à la croisée de deux fleuves, au riche passé historique dont témoigne encore une architecture superbement mise en valeur. Si je vous dis qu'elle est aussi une cité estudiantine, vous imaginerez mieux l'ambiance de ces quatre jours -et quatre nuits !- où tant de merveilles sont à découvrir !

J'en ai pris plein les yeux, plein les oreilles, plein le nez ! Je me suis emplie la tête non seulement des spectacles proposés à tous les coins de rue, mais aussi des gens : ce vieux monsieur à bicyclette, un peu tremblant de se faufiler au milieu de la foule, cette maman africaine, grande, majestueuse, si élégante, elle a dû être une reine de beauté, elle est à présent bien davantage, une reine tout court. Et cette petite fille qui rayonne de fierté parce que son papa a esquissé avec elle quelques pas de danse. Ce jeune garçon dont les rastas débordent de leurs élastiques, son sourire m'aurait bien fait chavirer il y a 20 ans -euh non 30 ans, zut ! Comme ils sont beaux, tous ! Et la musique... La musique a un pouvoir extraordinaire sur moi, elle m'enivre à un point  que je dois me méfier, ceux qui m'entourent pourraient me croire saoûle, je n'ai pourtant pas avalé une goutte d'alcool ! Mon mari en rit, je lui réplique que je suis "économique" : pas besoin de grands moyens pour me séduire : le chaud soleil sur les vieilles pierres, ces énormes jarres où les annuelles jettent leurs derniers feux, un thé à une terrasse, près d'un couple d'Anglais enthousiastes... Les macarons ont pris le fumet du barbecue à côté, le garçon de café va chercher son programme pour nous aider à choisir vers quel prochain concert nous diriger. Voilà qu'un groupe de danseurs régionaux a choisi de s'arrêter en face de nous ; les rockeurs en train de faire une balance-son un peu plus loin s'interrompent pour laisser la place aux violons et à la cornemuse, les voiles multicolores des danseuses font de jolies taches dans le soleil... C'est beau...

Nous avons évité les "gros" concerts, les célébrités qui attirent les foules, pour privilégier les formations moins connues, des anonymes parfois, passionnés heureux de partager leur musique. Et quel plaisir ! Du swing au blues, des rythmes africains aux complaintes irlandaises, nous avons passé auprès de certains des moments dont je me souviendrai longtemps.

Je crois que trois albums photos en entier ne suffiraient pas pour retransmettre toute la richesse, toute la diversité de ces fêtes. J'ai donc choisi juste quelques clichés, avec l'espoir de vous faire partager -un peu !- les moments forts de cette belle journée.

Un p'tit pékèt peut-être, pour se mettre dans l'ambiance ?!

wallos0

wallos1

Toutes les couleurs correspondent à des parfums : fraise, framboise, poire, citron, menthe, coco,  mais aussi violette ou speculoos, une trentaine sont disponibles, dans de petits gobelets de plastique qui jonchent les rues au petit matin. Ceux qui en ont abusé -eux aussi pourraient joncher les rues !- sont aimablement ramassés par les services d'urgence, ça aussi c'est une tradition !

Ici au moins on ne risque rien (euh... une crise de foie peut-être ?) :

wallos2

Le spectacle toujours impressionnant des échasseurs : ils sont d'une aisance stupéfiante sur leurs jambes de bois, si vous voulez en apprendre un peu plus sur cette très ancienne tradition, c'est ICI.

wallos5

Et puis la musique et la danse bien sûr... Vous ne verrez que trois photos, je ne veux pas vous infliger tout un catalogue. Ce vieux musicien m'a particulièrement émue : très âgé, impotent, il a fait le tour de la ville dans son fauteuil roulant, et son accordéon a fait danser les filles et les gars "comme autrefois"...

wallos4

wallos3

wallos6

Du bonheur à l'état pur. J'en ai encore des frissons ! Je vais devoir pourtant m'arrêter là. C'est que j'ai un mini à scrapper ! Il est presque terminé, j'espère pouvoir le photographier cet après-midi, si le soleil veut bien coopérer... Je vous dis à demain donc, avec du scrap "Destination London" !

Bisous...
Sabine