"Golden Wings", c'est le nom de la rose qui est mise à l'honneur aujourd'hui ; "Ailes d'Or", ou un nom qui se passe de commentaire (quoique... non je n'ai rien dit : vos commentaires, ils sont toujours les bienvenus, ils sont même TRÈS attendus !). N'est-ce pas que ses pétales ressemblent aux ailes diaphanes d'un papillon ? Dans le soleil, ils prennent en effet l'éclat chaud et brillant de l'or, mais un or léger, translucide, un or VIVANT, merveilleusement éphémère...

Il est l'unique rosier jaune dans mon jardin car la place commence à me manquer au soleil, là où ils se plaisent davantage ; il me faudra encore beaucoup d'hésitations, de comparaisons, de réflexion (mais quel plaisir !) avant d'élire LE spécimen qui sera choisi entre tous pour lui faire écho. Il me faudra trancher entre une fleur parfumée et une autre capable de "tenir" plusieurs jours en vase, pour en profiter même les jours de pluie. Car parfum et résistance en bouquet, vous le savez peut-être, sont des qualités incompatibles chez la reine des fleurs : la substance chimique qui fait naître sa merveilleuse senteur fait aussi flétrir plus vite ses pétales, c'est pourquoi les roses de fleuristes sont si tristement inodores...

Celle-ci en tous cas n'a pas besoin de vase :

cliquer pour agrandir

Petits carrés de papier mûrier pour la déco, et rien qu'un oeillet et de la ficelle (de jardin !). Et avec son vis-à-vis :

cliquer pour agrandir

Les merveilleux jardins de Franc-Waret (près de Namur, en Belgique) où nous l'avions découverte, ont malheureusement disparu, remplacés par une morne pelouse. Je me demande ce que sont devenues toutes ces plantes déracinées, j'espère qu'elles ont été accueillies ailleurs...

À vous aussi, qui allez quitter ce blog pour un autre, je souhaite d'y être bien accueillie. C'est toujours avec grand plaisir que je reçois vos remarques ou questions, donc n'hésitez pas !

Je vous souhaite une très belle journée,
à bientôt,
signature