Ce samedi s'est clôturée une série de démonstrations ScanNCut dans les différents magasins Creacorner. Au fil de ces journées j'ai noté vos questions, remarques, observations, avec l'objectif de les compiler dans un nouvel article reprenant les réponses les plus sollicitées, en ajout à plusieurs astuces et recommandations toujours bienvenues.

Mais voilà qu'une formidable nouvelle de chez Brother vient bousculer l'ordre des publications. Ce que tous attendaient, une des demandes sinon LA demande qui revient le plus souvent : l'édition de texte, ou comment couper avec sa machine TOUTES les polices disponibles sur son ordinateur ! La démarche jusqu'ici passait le plus souvent par l'option "numérisation" :  scanner avec la machine une image ou un texte qu'elle découpait ensuite. Impression préalable obligatoire donc, à moins de passer par un programme de traitement d'images qui en rebutait beaucoup...

Oubliez tout cela ! Maintes et maintes fois au cours de ces derniers week-ends j'ai eu l'occasion de répéter que la machine évoluait très vite, de manière formidable, et que ses concepteurs n'avaient certainement pas fini de nous gâter. Leur dernière trouvaille va vous combler : il s'agit bien d'un éditeur de texte. La question est ...(bien sûr !) : comment ça fonctionne ?

- Commencez donc par télécharger sur votre pc le programme (gratuit) : il se trouve ICI.

- Cliquez sur "série cm" (de toute façon il n'y en a pas d'autre !)

- Choisissez le modèle de votre machine... ou pas ! En effet rien de ce que vous allez télécharger ici n'ira sur votre machine, il s'agit juste d'un programme en ligne. Il est donc strictement semblable pour tous les modèles de ScanNCut !

- Choisissez votre version (Windows ou Mac), puis votre système d'exploitation. C'est là que j'ai connu un bref moment de panique, en constatant que le téléchargement n'était proposé que pour les systèmes récents, mais pas Vista ou XP pourtant encore employés par beaucoup d'internautes, dont moi (mon ordi se fait vieux...) Ouf, j'ai choisi la version 7 et elle a bien voulu cohabiter avec mon Vista pourtant capricieux :-) Cliquez sur "rechercher" puis sur "accepter le CLUF et télécharger".

- Une nouvelle fenêtre s'ouvre, affichant l'arborescence des dossiers sur votre ordinateur. Choisissez l'endroit où vous voulez que s'installe ce logiciel (il sera toujours possible par la suite de le changer de place et/ou d'ajouter un raccourci sur le bureau)

- Le fichier téléchargé s'affiche dans un format compressé : snctc_v100_win.zip. Pour pouvoir l'employer il faut donc le dé-compresser, ou dé-zipper. Un simple clic avec le bouton droit de la souris permet d'en extraire facilement le dossier ; il porte le nom de "Brother_ScanNCut_Type_Converter.exe", symbolisé par ce sigle :

tutoriel texte ScanNCut 01

- Un double-clic dessus, et voilà votre éditeur de texte qui s'ouvre... 

tutoriel texte ScanNCut 02

Une fenêtre en elle-même suffisamment éloquente :
- en 1 le texte à saisir
- en 2 la police de caractère choisie (pour un beau résultat de coupe évitez les polices sophistiquées avec beaucoup d'intersections)
- en 3 ses caractéristiques (gras et/ou italique)
- en 4 la taille (que vous définirez avec plus de précision au moment de la coupe)
- en 5 l'espacement des caractères : il doit être très petit pour des lettres cursives liées, bien plus grand pour des lettres que l'on voudrait découper par exemple avec un rabat, ou dans un matériau susceptible de s'effilocher.
- en 6 cliquer pour avoir un aperçu du résultat final. C'est là qu'on se rend compte si le texte est trop grand pour la surface disponible (alors le réduire)
- en 7 enregistrer le texte comme forme de coupe. Donnez-lui un nom que vous reconnaîtrez facilement (d'office son extension sera .fcm) et vérifiez bien l'endroit où il va être sauvegardé, de façon à le retrouver facilement par la suite. 

Maintenant nous avons deux cas de figure.

Soit votre texte est constitué de lettres séparées. Il vous reste alors à le transférer à votre machine (via câble, réseau ou clé usb) pour la découpe. Vous pourrez bien sûr ajuster la taille à votre convenance, dupliquer, retourner, pivoter, unir ou grouper comme n'importe quel autre motif enregistré.

Soit votre projet est fait de lettres en script (manuscrites, calligraphies,...), qui doivent encore être attachées avant découpe. C'est le cas de mon projet "Patascrap" écrit en lettres script d'un alphabet bien connu :  Script MT bold. Voilà ce que j'obtiens lorsque je clique sur l'aperçu :

tutoriel texte ScanNCut 03

On voit bien que les lettres sont collées l'une à l'autre mais toujours indépendantes, arrêtées par un trait de coupe. Si je lance la découpe à ce stade j'obtiendrai des lettres séparées, et ce n'est pas ce que je veux. Elles ont besoin d'être fusionnées.

Keceksa ?? Pas de panique, je vous montre comment faire ! Cela se passe sur le logiciel associé à la ScanNCut (ScanNCutCanvas ICI). Si vous n'y êtes pas encore inscrit, choisissez un identifiant et un mot de passe pour vous y enregistrer. Attention le logiciel ne fonctionne pas avec Firefox, ou certaines versions trop anciennes d'autres navigateurs. 

tutoriel texte ScanNCut 04

Une fois le logiciel ouvert, cliquez sur l'inglet "mes projets", puis sur "nouveau". Vous obtenez ceci :

tutoriel texte ScanNCut 05

Vous allez récupérer votre fichier .fcm précédemment enregistré via la touche "SVG" (pour moi le "Patascrap" en lettres script) 

tutoriel texte ScanNCut 06

Une fenêtre s'ouvre, où afficher le nom du fichier à traiter :

tutoriel texte ScanNCut 07

Je retrouve et valide mon Patacrap.fcm

SVG Patascrap

Voici le fichier ouvert dans l'environnement Canvas :

tutoriel texte ScanNCut 09

Il n'est pas bien grand (la taille peut différer fortement selon la police), je vais donc commencer par zoomer (changer le pourcentage de l'affichage ou bien cliquer sur la loupe, puis sur la zone à agrandir) :

tutoriel texte ScanNCut 10

IMPORTANT : SI VOS LETTRES N'ONT PAS BESOIN D'ÊTRE ATTACHÉES (par exemple mot en caractère d'imprimerie) VOUS POUVEZ DIRECTEMENT ET SIMPLEMENT GROUPER VOS LETTRES (les sélectionner toutes puis bouton droit "grouper") AVANT DE PASSER À LA DERNIÈRE ÉTAPE, L'ENREGISTREMENT : voir * ci-dessous (loin en-dessous...)

L'affichage en grand me confirme deux choses :
- tout d'abord que certaines lettres ne sont pas attachées : la majuscule (vous verrez que c'est presque toujours le cas avec les polices script), et entre le s et le c. Si je les rapproche cela fera un x. Il me faudra donc ajouter moi-même une petite accroche. Je le ferai un peu plus loin.
- ensuite que les lettres sont bien détachées les unes des autres, et seront bien sûr coupées séparément. Ce n'est pas ce que je veux. Je vais donc demander au logiciel de les unifier. À première vue c'est facile : sous l'onglet "édition" il me suffit de sélectionner toutes les lettres...

tutoriel texte ScanNCut 11

Tout ce qui est sélectionné dans mon image (=tout ce sur quoi je vais appliquer une action) est entouré d'un cadre bleu :

tutoriel texte ScanNCut 12

Je fusionne :

tutoriel texte ScanNCut 13

Et j'obtiens ceci :

tutoriel texte ScanNCut 14

... Qui n'est pas du tout ce que je veux ! Où est l'erreur ?

Tout d'abord je vous propose de revenir en arrière en cliquant sur la touche "annulation":

tutoriel texte ScanNCut 15

Revoici mon texte avec ses lettres séparées.

tutoriel texte ScanNCut 16

Pour comprendre la suite vous avez besoin d'intégrer une notion très importante du fonctionnement du logiciel. Ceci est valable aussi bien pour les fichiers traités via ScanNCutCanvas que ceux que vous numérisez avec votre machine. Il s'agit de faire la différence entre "creux" et "superpositions". Si par exemple vous scannez un joli dessin de soleil, voici ce que vous obtenez :

tutoriel texte ScanNCut 34

Un rond avec des rayons autour. En sélectionnant la forme comme je l'ai fait, on se rend compte qu'il y en a deux. En effet je suis susceptible de vouloir découper ce dessin en deux couleurs (ce peut être beaucoup plus selon les formes !). Le logiciel me laisse donc le choix : ou bien séparer les formes pour les couper dans des papiers différents, comme ceci :

tutoriel texte ScanNCut 35

Ou bien transformer ce rond en creux pour garder juste les rayons, comme cela :

tutoriel texte ScanNCut 37

Avec les deux en couleurs l'exemple est plus parlant :

tutoriel texte ScanNCut 36

Voilà ce dont j'ai besoin pour mes lettres : enlever l'intérieur ! Sans quoi le logiciel, en les fusionnant l'une à l'autre, va fusionner aussi les creux en les intégrant aux lettres (tout comme le premier soleil ci-dessous a perdu son centre).

Je peux donc continuer à avancer car je sais à présent qu'il me faut, avant d'unifier mes lettres, en supprimer toutes les parties intérieures. Cette action se fait via la fonction "diviser". Pour cela je vais sélectionner une à une les lettres concernées et agir à nouveau via l'onglet "édition" ou, plus rapide, par un clic sur le bouton droit de la souris

tutoriel texte ScanNCut 17

En apparence rien ne change :

tutoriel texte ScanNCut 16

Mais si je clique sur le "a" :

tutoriel texte ScanNCut 18

Je peux déplacer l'intérieur, toujours dans l'optique de le couper dans un papier d'une autre couleur. Pour le logiciel il n'y a pas de différence entre un dessin et une lettre : tous deux sont des motifs avec différents éléments qu'il traite comme il le doit, c'est-à-dire en les différenciant. Maintenant je vais juste effacer ce cercle, tout simplement par la touche delete de mon clavier.

tutoriel texte ScanNCut 19

Et je ferai pareil avec tous les "trous" dans les lettres (ici en tout trois "a" et un "p")

tutoriel texte ScanNCut 20

Je peux à présent recommencer avec succès l'opération "fusionner" comme décrite plus haut, et cette fois le résultat est ce que j'attendais :

tutoriel texte ScanNCut 21

Il ne me reste qu'à lier ensemble les portions de mot encore séparées. Je ne le ferai pas pour la majuscule : c'est une caractéristique des police "script" que je veux garder. Mais si vous préférez le faire, le procédé décrit ci-après est bien sûr valable.

À remarquer au passage : la fonction "zoom" peut aller très loin, n'hésitez pas à l'utiliser souvent pour mieux vérifier votre travail !

Vous allez à présent aller chercher dans les "formes de base" celle qui semble répondre à nos besoins (cliquer sur la petite flèche):

tutoriel texte ScanNCut 22

Je choisis celle-là :

tutoriel texte ScanNCut 23

La retourner horizontalement (édition, inverser) :

tutoriel texte ScanNCut 24

Puis, en tirant sur les "poignées" bleues autour de la forme, l'amener à la taille adéquate :

tutoriel texte ScanNCut 25

On peut aussi la faire pivoter, pour cela cliquer sur le point vert :

tutoriel texte ScanNCut 26

Déplacer avec précision la forme de manière à bien "l'encastrer" dans chacune des lettres :

tutoriel texte ScanNCut 27

Comme plus haut, sélectionner le tout et fusionner

tutoriel texte ScanNCut 28

Voilà mon mot impeccable !

tutoriel texte ScanNCut 29

* Comme dernière formalité, je conseille toujours de "grouper" les différentes parties d'une image, en l'occurence ici le "P" et "atascrap" . La différence avec "fusionner" est qu'elles ne se touchent pas. Par contre ne formant plus qu'un elles pourront désormais être transformées ensemble (agrandies, pivotées, en miroir, etc) sans que leurs proportions en soient affectées.

Pour ce faire sélectionner les deux parties (vous commencez à avoir l'habitude !), puis, via édition ou clic droit, l'option "grouper" :

tutoriel texte ScanNCut 30

Résultat :

tutoriel texte ScanNCut 31

Ne reste plus qu'à sauvegarder votre travail ! Nommez-le (en haut à gauche) et enregistrez-le, si vous le voulez, dans votre espace Canvas en ligne :

tutoriel texte ScanNCut 32

Pour le transmettre à la machine, ce sera via le bouton "Télécharger" qui permet d'enregistrer sur le pc, sur la clé usb, ou bien pour certains modèles de machines (la cm700 et la cm900) d'envoyer directement via un réseau sans fil WLAN.

tutoriel texte ScanNCut 33

Ma dernière recommandation : ne vous laissez pas décourager par la longueur de ce tutoriel ! S'il y a tant d'images c'est parce que j'ai voulu détailler toutes les étapes. Et puis j'ai choisi un exemple avec plusieurs complications, que vous ne retrouverez pas forcément ; mais au moins vous pouvez y faire face ! Dans la "vraie vie", montre en main, une fois le processus compris et assimilé, une telle manipulation prend moins d'une minute. Le plus long sera encore de choisir sa police de caractère, et pourquoi pas à l'aide d'un gestionnaire de polices ? Mais cela c'est une autre histoire ! :-)

Je vous informe encore que je proposerai de nouvelles formations ScanNCut le mardi 3 janvier au magasin Creacorner de Namur, et le vendredi 6 janvier à celui de Woluwé. Tous les renseignements ICI.

Pour la suite, j'ai bien envie de revenir à des choses plus légères, et pourquoi pas une touche de Noël...
Bisous studieux,
signature