Je profite des vacances des blogs pour passer les soirées au milieu de mes livres de jardinage, avec pour mission le choix délicat des fleurs pour un nouveau parterre à planter cet automne. Il est tout petit, la sélection n'en sera que plus difficile : il faut éliminer beaucoup de candidates pour n'en garder que quelques unes !

Pour l'instant il y a juste une belle fougère à l'ombre, un hortensia grimpant (hydrangea petiolaris) dont j'apprécie beaucoup la légèreté...

Hydrangea_petiolaris

... et quelques valérianes roses, bon enfant, qui se ressèment spontanément au soleil ; c'est pour ça aussi que je les aime ! Associées au sedum et à la marjolaine, elles feront banquet pour les abeilles, bourdons, papillons et autres butineurs invités à la pollinisation des arbres fruitiers !

abeilles

Pour la verticalité j'adore les acanthes :

acanthes

La mienne m'a fait des bébés, cela m'éviterait un nouvel achat, mais... j'aime aussi beaucoup les lupins, qui me rappellent mon enfance ! Ensuite comme ce parterre est situé près de l'entrée, je veux des parfums en toutes saisons pour accueillir les visiteurs : pour l'hiver un "lonicera fragrantissima" (chèvrefeuille odorant, c'est l'espèce de chèvrefeuille arbustif le plus parfumé) dont les branches serviront de support à une clématite ; au printemps une grosse pivoine que j'ai déjà (elle doit être déplacée, ce sera bientôt le bon moment), en été une bordure des fabuleux oeillets de ma grand-mère associés à un rosier qui prolongera sa floraison jusqu'au coeur de l'automne. Et c'est là que l'affaire se corse : les variétes de rosiers sont innombrables, comment le choisir ? Bien sûr il faut qu'il soit adapté aux hivers froids et humides de notre Belgique, mais bon en général les rosiers sont plutôt costauds. Ensuite le port et la hauteur : je n'aime pas les roses droites et rigides au garde-à-vous, mais je ne veux pas non plus d'un arbuste trop dégimgandé, ni d'un grimpant exubérant ou un couvre-sol envahissant.  La forme de la fleur a peu d'importance du moment qu'elle me plaît : ronde, lourde et voluptueuse corolle, ou innombrables colerettes de pétales légers et frais... Aïe aïe aïe le choix se corse... Pour la couleur je le verrais bien en blanc, ou en jaune : je n'ai encore qu'un seul rosier jaune. Ou alors une association des deux ? Le blanc en simples fleurettes et le jaune en majestueuse opulence ? Je voyage de sites en jardins sur le net, je découvre tant de merveilles, je voudrais pouvoir les accueillir toutes !

Pour celles qui seraient intéressées, je vous livre pêle-mêle une première sélection. Un petit clic via Mr Google vous en révèlera plus à leur sujet : "Joseph's Coat", "Souvenir de Marcel Proust", "Snow Goose", "Les 4 Saisons", "Graham Thomas", "Tequila". Si vous avez d'autres idées, des expériences, des suggestions, je suis preneuse. En jardinage comme en scrap le partage enrichit... voici le moment de faire fortune !