Le cadre est prêt, l'emplacement est réservé, il est temps à présent de choisir la police de caractère adéquate, avec pour premier critère, le plus important de tous : la LISIBILITE. Un titre doit s'imposer du premier coup d'oeil, pas après une séance de déchiffrage de lettres tarabiscotées comme il m'est arrivé d'en recevoir en invitation. Dur dur de reconnaître ça : 

S

Un nombre illimité de polices sont à notre disposition en téléchargement libre et gratuit sur le net. Le seul site de Dafont à lui seul en propose déjà plusieurs milliers, en voici d'autres où les collectionner...

-ScrapVillage (obsolète)
-Famous Fonts (obsolète)
-Harold's FONTS (obsolète)
-
Abstract Fonts
-Polices manuscrites

Pour s'approprier ces merveilles, puis les installer sur son ordinateur, la procédure se trouve ICI. N'oubliez pas qu'il faudra le redémarrer avant la première utilisation !

Le plus difficile sera encore de choisir ! Privilégier une police plutôt qu'une autre peut modifier complètement l'esprit d'une page. Les graphistes savent bien que les caractères ne se contentent pas d'être le support du sens, ils possèdent aussi un fort impact esthétique, dont ils savent jouer. Pour en faire la démonstration, j'ai créé pour notre cours de scrap quelques fiches ; en voici une que j'aime bien :

faire_part

Tout le monde a compris ! Une autre tendance très à la mode est le mélange de plusieurs polices, même pour seulement quelques mots. Pour une association réussie, il faut choisir des caractères très contrastés, dans leur forme, leur structure, leur taille, leur couleur. Les créatrices de tampons ou d'étiquettes font cela très bien, et sont de bonnnes sources d'inspiration à reproduire sur nos pages. Comme ici :

Polices "Jane Austen" et "Felix Titling".
Ou bien ici :

Oli___Mimi

...où chacun des deux prénoms s'est vu attribuer une police spécifique (Dom Casual et Mistral). Ces contrastes rendent les titres plus percutants, nos pages plus harmonieuses. En plus c'est très amusant d'essayer des combinaisons différentes ! J'ajouterai un dernier conseil, celui de prévoir un petit cahier, ou un carnet, dans lequel seront notées les polices utilisées pour telle ou telle page. Si plus tard elle devait être modifiée, si on veut lui ajouter un vis-à-vis, ou retrouver le nom de la police pour l'utiliser sur une autre page (ou répondre à la question d'une scrappeuse !), il suffira d'ouvrir le carnet pour trouver l'information., c'est bien pratique !

Maintenant à vous d'essayer ! Je vous laisse parmi les lettres et les mots, et plein de possibilités pour en jouer. Après la disposition et la conception, demain il faudra passer à l'étape suivante, l'impression. J'espère seulement qu'internet ne me jouera plus de tours (ce qui s'est passé ce matin !).

Bon, je suis optimiste et je vous dis à demain !
Bisous de caractère,
signature