Aujourd'hui c'est vendredi ! Pour ce dernier jour de "la semaine du scrap européen", j'ai pris quelques clichés de la réalisation d'une page avec gabarits, pour en faire un pas-à-pas qui je l'espère aidera les nouvelles pratiquantes de cet outil à l'appréhender sans craintes. Je me souviens de mon premier coup de ciseaux dans une photo, je n'étais pas du tout confiante !

J'avais commencé une série de pages il y a... houps, pas mal de temps ! (à mes débuts en scrap). Cette série présentait des photos de mariages dans la famille avec l'utilisation, bien entendu, des pochoirs ! J'en ai préparé deux pour nous mettre dans l'ambiance :

cliquer pour agrandir

cliquer pour agrandir

La première avec coluzzles, la seconde avec un gabarit de Toga, juste des quoi mettre en pratique les "leçons" de ces derniers jours ! La suivante sera donc de la même veine, avec cette fois un pochoir "dessiné-maison", sans grande originalité je vous le concède ; j'avoue ne pas être tentée par des photos découpées en formes de bouteilles, d'escargots, d'arrosoirs ou que sais-je encore. Après tout c'est une question de goût ! J'ai donc choisi... une fleur (tiens, pour changer !) ; oui, vous savez comme je les aime !

Voici donc mes photos de départ, il y en a quatre : trop pour une page "à l'américaine", trop peu pour un mini. Oui, d'accord, j'aurais pu faire deux pages, mais puisque nous sommes dans une démo pour les gabarits...

Après réflexion j'ai décidé d'éliminer celle avec le gâteau, trop différente des autres. Il me semble que PEU de photos BIEN choisies valent mieux que beaucoup, qui noient un peu le sujet. Restent trois, allez hop je place la première sous mon pochoir :

Règle numéro 1 : la verticalité. C'est la notion la plus importante pour l'utilisation des pochoirs : la photo doit toujours être droite, pas question de la pencher d'un côté ou l'autre pour "faire rentrer" l'entièreté du sujet dans la forme. Si elle ne convient pas à cette forme-ci, elle conviendra à une autre. Certaines formes présentent plus de difficultés pour trouver des photographies qui s'y adaptent parfaitement, c'est pourquoi je conseille toujours de d'abord tracer tous les morceaux avant de procéder au découpage. Tant que rien n'est coupé, il est toujours possible de changer !

Et puisque tout va bien je trace la seconde :

Pour être sûre d'être verticale j'essaie de repérer un élément dans la photo : arbre, maison, qui pourra me servir de repère. Avec la troisième découpe la forme commence à se dessiner :

Contour au crayon aquarellable, ciseaux, rien de bien compliqué... J'ai choisi un papier Memento aux élégantes volutes, dont les teintes beige et blanc me semblaient bien mettre en valeur à la fois la gaieté et la solennité de ce jour...

Et puis patratras... Le cliché suivant a pris un grand coup de reflet (voilà ce que c'est de scraper dans une véranda !), il est absolument immontrable. Je vais essayer de vous le résumer :
- découpe de deux "pétales" supplémentaires dans un beau papier mûrier blanc, que j'adore pour son aspect à la fois "nature" et "précieux".
- insertion de ces nouveaux pétales dans la composition. Toute cette blancheur me fait soudain paraître mon papier bien fade, et je décide de changer pour un Prima un peu plus soutenu.
- et puis la finition : quelques stickers pour le journaling, quelques coups de tampons par-ci, par-là, trois fleurs en feutrine + trois brads, tiens il me semble que ça suffit déjà. Et voilà ma série "Mariages" allongée d'une page, c'est déjà ça !

cliquer pour agrandir

Il me semble que ce serait bien si j'ajoutais, quelque part, la date (mais où ?) Peut-être juste un tampon dateur ? Bon, tous comptes faits est-elle vraiment finie cette page ?!

Il va y avoir tout un week-end pour y réfléchir... Et vous savez quoi ? Le soleil est annoncé, enfin ! Il était temps, j'ai presque oublié sa couleur...

Profitez-en bien,
à lundi,
Sabine